Le contexte du forum
M. Le Maire
Messages : 344
Voir le profil de l'utilisateur




M. Le Maire
PNJ de Mihara
Il était une fois
La période sanglante (1870-1920)

Un taux de décès inexpliqué, des morts chaque nuit et un couvre-feu imposé. Que se passe-t-il au Japon ? Le gouvernement ne fait pas d’annonce claire et précise mais impose des règles sans les justifier : il ne faut pas sortir dehors après le coucher du soleil, il ne faut pas ouvrir à des inconnus ou encore ne pas aller secourir quelqu’un qui hurle en ville. La population ne comprend pas de tels décrets et beaucoup de personnes ne les écoutent simplement pas et ne changent donc pas leurs habitudes.

Toutefois, ce que le gouvernement nous cache, je le sais et ça me fait peur. J’en tremble déjà à l’idée de vous en parler. Mais il le faut car c’est une chose incroyable. Le gouvernement a capturé un des assassins et il se trouve qu’en réalité… cette personne n’était pas humaine. Il s’agissait d’une chose que l’on connait à travers des histoires mais à laquelle on ne croit pas ! C’était un vampire. Ces choses qui boivent du sang et qui craignent le soleil. Ces choses qui sont immortelles et si rapides que l’on ne peut les suivre du regard. Eh bien c’était ça ! Le gouvernement nous le cache car il ne veut pas courir le risque d’un mouvement de panique.  

[…]

Dans les années 1890, alors que le gouvernement continuait à cacher cette vérité, de nombreux groupes humains se mirent en quête de chasser ces vampires ; tout ça dans l’illégalité la plus parfaite. Ces différents groupes avaient terminé par découvrir la sombre vérité grâce à des survivants ou encore à des fuites provenant du gouvernement lui-même. C’est alors qu’éclata en quelques sortes une chasse aux vampires.  Évidemment, cela n’englobait pas l’ensemble de la population du Japon, seuls ceux qui y croyaient y participaient et… ils étaient nombreux.

À la suite de ces affrontements il y eut de nombreuses pertes humaines ; on a aussi pris connaissance par la suite que les vampires ont eux aussi connu de lourdes pertes à cette époque de l’histoire. Ces évènements finirent par se calmer dans les années 1910-1915.

Une paix naissante

Cependant, ayant d’un côté des vampires immortels ayant besoin de sang humain pour continuer à vivre, et d’un autre côté des humains pouvant mourir et s’éteindre mais restant le repas exclusif des vampires… Des discussions ont commencé entre le gouvernement humain, comprenant aussi une délégation provenant des groupes anti-vampires, et « les dirigeants » des vampires. Il s’agissait là d’échanges entre les deux « peuples » afin de les amener à pouvoir vivre « ensemble » sans forcément risquer l’extinction de la race humaine et qui plus est, serait aussi une grande perte pour les vampires.

À partir de ces discussions, quelques lois ont été mises en place, et ce, même si cela paraissait aberrant pour beaucoup d’humains et de vampires. Parmi ces règles, la plus importante, et la seule que vous retiendrez est la suivante : « Un vampire ne peut s’en prendre à un humain et le tuer. Il peut boire son sang mais ne peut le vider jusqu’à ce qu’il meure. ».  Dans le cas où cette règle n’est pas respectée, une sanction sera prise et le vampire sera alors enfermé durant de longues années sans pouvoir se nourrir. Les vampires ont accepté cette loi tout en donnant une condition : « Un vampire peut transformer un humain en « Servant » si celui-ci est sur le point de mourir (accident ou maladie) et ce, sans demander l’avis de l’humain en question. ».

Cependant, il est tout de même préférable de se méfier des vampires, car même si la loi a été acceptée par les deux camps, il existe malheureusement des êtres souhaitant faire seulement ce qu’ils veulent et de ce fait, des gens disparaissent sans laisser de traces. Dans ce cas-là, quand aucune preuve n’est à disposition, rien ne peut être mis en place par les autorités et les vampires s’en sortent bien plus confiants.

De même, la loi concernant l’autorisation de transformer un humain lorsque celui-ci est sur le point de mourir de maladie ou à la suite d’un accident a, par moment, été enfreint, sans pouvoir le confirmer, car l’humain devenu « Servant » devient beaucoup plus influençable et ne trahit donc pas son créateur, et ce même si celui-ci l’a tué après lui avoir fait boire son sang de force.

Actuellement

Nous sommes en 2019 et beaucoup d’humains vivent depuis tout petit dans la crainte des vampires même si, pour beaucoup, cette crainte s’évapore en grandissant car très rares sont ceux qui les ont vus ou se souviennent de les avoir rencontrés. Pour votre information, on se trouve sur la péninsule du Japon, dans une ville qui se nomme « Mihara » [Kyūshū] (ville fictive) et dans laquelle vous pourrez vivre la vie qui vous fait envie.

Attention à vous, on ne sait jamais qui l’on a en face de nous. Est-ce un vampire ? Un « Servant » ? Oh mais n’ayez crainte, il s’agit surement d’un humain. Après tout, personnellement, je n’ai jamais vu de vampires.

« Nous ne sommes pas tous égaux dans ce monde »

Afin d’éclaircir quelques points et d’en rassurer quelques-uns, nous allons vous raconter une chose bien intéressante. Dans notre monde actuel, il n’existe que deux variations de sang, le type « A », qui reste le plus répandu, et le type « O ». Cela sera un point clé pour beaucoup d’humains qui désirent vivre sans la crainte d’être utilisé comme « une simple poche de sang ambulante ».

En effet, pour les humains porteurs du sang du type O, la nature les a dotés d’un sang que les vampires ne supportent pas de boire et on les appellera donc les « Blood O ». Il s’agit d’un mystère de la vie qui reste inexplicable, et ce, même pour les vampires. De ce fait, les humains porteurs de sang de type A, les « Blood A » resteront le repas exclusif des vampires.

Toutefois, malgré la chance des « Blood O », les vampires ne peuvent savoir le type de sang de l’humain tant qu’ils n’ont pas mordu et bu une gorgée de sang. Ensuite, si effectivement il s’agit d’un « Blood O », le vampire s’arrêtera bien assez vite pour recracher le sang déjà ingurgité car celui-ci le brûlera de l’intérieur comme s’il s’agissait d’un repas bien trop épicé pour lui. [Il reste quand même transformable, n’ayez crainte ; cf. description des groupes – transformation].

Faites attention à un vampire ou un « Servant » ayant faim car, même s’il se trouvera plus faible, il sera aussi beaucoup plus irritable et cela s’empirera tant qu’il ne se nourrira pas. Un vampire peut apaiser sa soif avec son « Servant » mais ne pourra être rassasié tant qu’il n’aura pas bu de sang frais humain. Ils peuvent donc utiliser un « Servant » pour se sustenter  durant quelques jours mais ils auront besoin de sang humain minimum une fois par mois. Ils s’affaiblissent chaque semaine de plus en plus tant qu’ils n’ont pas bu à la source.

Quant aux vampires, ils devraient faire attention eux aussi. En effet, certains humains se sont préparés et portent des armes « illégales » trouvables au marché noir : des pistolets chargés de balles en bois pouvant très certainement faire très mal aux suceurs de sang. Certes, ces armes ne tueront pas mais une balle en bois empêche la cicatrisation très rapide et fera souffrir le vampire pendant quelques heures le temps que la plaie se referme en sachant qu’elle se referme lentement dans le cas d’une blessure par ce genre d’arme.

Ce que les humains ne savent toujours pas

[Dans les années 2000] Dans le plus grand secret des humains, une découverte eu lieu, celle d’un sérum qui  donne la possibilité de sortir en pleine journée sans risquer de brûler vif à cause du soleil. Toutefois, ce Sérum a un prix et seuls les vampires les plus riches –ou les voleurs téméraires– peuvent se le permettre. Ce sérum ne rend pas le soleil inoffensif de façon illimité. Il faut qu’un vampire en consomme une fois tous les 2 ans. [Pour avoir une idée du coût, imaginez le prix comme étant de 1 830 000 ¥ > env. 15 000€.]
Cela donne la possibilité de jouer votre vampire avec des classes sociales différentes, pauvre ou riche. Ou encore de jouer un vampire « classique » ou plus « original ».
Mer 29 Mai - 13:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: L'administration :: Quand on commence :: Contexte & Règlement-
Sauter vers: