Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Noah A. Miller! Pour votre information, j'occupe le poste de Modératrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-VOTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Bravo, tu les as eu tes deux places sur la PA héhé Profite bien de ce moment, cela ne durera pas é_è Je crois encore au fait qu'Aaron puisse un jour arriver premier pour les votes o/
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Gabriel Stevens ! Pour votre information, j'occupe le poste de Fondatrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Megumi Khan ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Lewis White ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-POSTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Ce mois-ci, tu obtiens la première place pour les votes, et tu arrives première ici ! Yeah *lance des fleurs* Toutes mes félicitations Monsieur le policier o/ Des bi'ous ♥
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Aloïs H. Kreutz ! Pour votre information, j'occupe le poste de Modérateur et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
News # 4 - Le Mihamag #3 vient d'être publié, vous pouvez aller le lire en suivant ce lien, et le commenter sur ce lien ! J'espère qu'il vous plaira et que vous nous aiderez à l'améliorer !
News # 3 - Le recensement s'est terminé le 20 septembre 2017 et 19 membres ont été supprimés. =/
News # 2 - Je vous informe que nous avons, depuis le 15 août déjà, 3 nouveaux membres dans la staff et qui occupent pour Aloïs et Noah le rôle de modérateur et pour Lewis le rôle d'administrateur ! Merci de les respecter ♥
News # 1 - Le forum a ouvert ses portes le 01/07/2017. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥










 

 :: L'administration :: Faire sa carte d'identité :: Les anciens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
< délai 04/10 > [En cours] Para Bellum Θ Elke Wittgenstein





Invité
Invité
Mer 13 Sep - 22:07
Elke Wittgenstein
VAMPIRE
« This silence is mine.»
Mon Caractère -
L’éternité épargne son souffle vital, mais consume son âme. Ses espoirs continuellement fracassés par le ressac d’un déluge. À la croisée des vérités et des illusions, c’est dans le sillon du doute qu’elle s’est recroquevillée.
Une catatonie ambiante accompagne chacune de ses pesantes foulées, les traits harassés de son doux minois ne révèlent qu’un désarroi latent. L’impression d’une frêle bête, la créature de la nuit ne ressemble en rien à sa gloire passée. Antinomie de sa propre personne, les seuls vestiges perceptibles de son comportement d’antan demeurent son ton acide parsemé de sarcasmes mal venus et sa soif insatiable d’hémoglobines tièdes. Celle qui terrorisait jadis Prague s’est morfondue dans une parure d’agneau chétif.

Caractérisée par une nature discrète, sa mine nonchalante lui attache cette étiquette de femme banale, un élément anodin parmi tant d’autres. Elle troqua son goût du chaos par des semblants d’ordres, bannit son excentricité pour une routine lassante, scella ses tendances perverses dans la monotonie. Son manque de détermination et enthousiasme n’est que les conséquences de l’ancien temps. À vrai dire, elle se complaît parfaitement dans ce statut, du moins éviter d’attirer l’attention lui est favorable. Mais s’il suffisait de jouer la carte de la repentance pour se laver de tous ses péchés, se faire pardonner auprès des orphelins engendrés, le jeu de la vie serait bien trop simple.

L’on dit que l’existence est un éternel combat contre soi-même, cela est d’autant plus infernal lorsque l’on y est astreint. Engagée dans un perpétuel duel contre son ego ou la morale. Du dégoût de sa propre race à la haine de l’Homme il n’y a qu’un pas. Chaque jour le doute lui ronge les viscères, au fond combat-elle inlassablement ses démons ou enfouit-elle sa véritable apparence par peur ?
Dans ce tunnel ténébreux, il semble difficile d’y trouver sa voie, seules les flammèches vacillantes de son espoir lui écartent quelques incertitudes, mais le chemin de la rédemption risque d’être couvert de ronces.

Pour noyer son tumulte, les échappatoires sont minces. On ne peut imputer que malgré son double jeu et des agissements qui font honte à son propre service, son efficacité au sein de la Police lui permet de s’épanouir un tant soit peu, telle une pilule médicamenteuse pour lui donner un semblant de bonne conscience. Paradoxalement, si elle passe la plupart de ses nuits à patrouiller ou régler seule les conflits, elle ne déprécie pas pour autant ses collègues. Une admiration certaine pour ceux qui se battent pour leurs idéaux, ceux qui bâtissent l’édifice d’un château de cartes encore en disharmonie. En outre, son poste permet par ailleurs de posséder une main mise sur les rumeurs et informations qui circulent sur la ville, si lister les suceurs de sang est dénué de réels intérêts, savoir leurs agissements lui est capital. Machination contre les immortels ou simple curiosité, nul ne connaît les desseins que cache réellement la jeune femme, ses intentions embourbées dans une menace indicible, entre vengeance et expiation les pistes sont troublées par sa propre nature.

L’impassibilité de ses lèvres dénote encore de cette niaiserie délirante, elle veut la paix, mais se prépare à la guerre. Croire aux belles paroles lui donne cette illusion que le cœur bat toujours. Les expériences passées n’auront pas suffi à la briser, chimère indécise, ombre d’elle-même ou bien juste une opportuniste qui ne se liera qu’aux vainqueurs de ce futur instable.
[...?]
Age humain : 32 ans
Age vampire : 878 ans
Nationalité : Royaume de Bohême (actuelle République Tchèque )
Sexualité : Non merci
Métier : Inspectrice de Police
Taille :1m75
Poids : 58 kilogrammes
Yeux : Noisette
Cheveux :
Blond composé de légères nuances de gris.
Autre : Carences régulières en sang, un besoin de consommation hautement plus élevé que la moyenne.
Autre : Qui découle sur une santé relativement fragile, aussi sujette à de migraines ophtalmiques fréquentes de moins en moins supportables.
Validé par Gabriel
Overwatch ◄ Angela Ziegler (Mercy) ► Elke Wittgenstein


Mon Histoire -
Les murs ont des oreilles, des yeux, et s’ils possédèrent le don de parole l’on pourrait encore entendre leurs murmures narrant les échos de l’humanité depuis le berceau. Rares vestiges du temps, ils se tiennent debout, observent les ères se succéder au rythme d’événements dont ils ne sont que simple spectateur, peu de choses ne les différencient d’elle. C’est dans ses cloisons humides d’un château pierreux qu’elle naquit. Ni désirée ni regrettée, un élément supplémentaire dans la balance du monde. Dernière née de la fratrie, son statut de benjamine ne lui conférait que le rôle de simple pion dans la famille, elle ne portait sur ses épaules uniquement le fardeau de n’en posséder aucun, aucun honneur ou pouvoir ne lui semblait destiné. Elle trouva pourtant en ses aînés des parents de substitution, petite protégée des cadets, sa précieuse éducation ne se dessina que sur leurs lèvres. Ils dictaient la vérité qu’elle devra accepter tôt ou tard, ils ne partagent aucunement le même plan d’existence que les autres individus de cette terre. Ils sont le sommet de cette longue chaîne, la super-prédation de cette réalité. Elle avalait les paroles comme la gamine naïve qu’elle l’était, appliquait les règles stipulées tel un bon soldat. Mimique d’un idéal ravagé par l’ego destructeur des vampires, ses propres réflexions ne passaient que par ce prisme de pensée gangrené par des aspirations véhémentes. Elle ne profitait guère du restant de ses jours sous l’astre lumineux, préférant imiter le mode de vie de ses congénères, sa propre culture et son intellect ne s’apprenaient que depuis la sainte parole de sa sœur. Le seul attribut remarquable demeurait sa curiosité invasive. Elle observait silencieusement le monde se mouvoir depuis sa fenêtre, elle écrasait les fourmis pour connaître le bruit que pouvait produire l’implosion de leur propre corps, elle fixait durant des nuits les flammes sur le candélabre pour en savoir combien d’heures le temps remporterait la victoire.

Le jour tant attendu, la faim lui criblait l’estomac, sa cavité buccale la martelait de douleur. Devant ses yeux s’étendait une femme. Ses spasmes corporaux laissaient penser qu’une terreur indicible la parcourait, sa voix remplie de larmes implorait, elle de son côté la pitié, l’étincelle d’une vie vacillante. Un spectacle pittoresque, comme dans son imaginaire rêvé, les cris des humains aux portes du concept inconnu qu’est la mort alimentaient son adrénaline. Elle allait la délivrer de ses peines et s’offrir son baptême d’hémoglobines. Un bruissement sec dans la carotide, les hurlements étouffés par le manque d’oxygène et le sang qui traversa les cordes vocales ne marquèrent qu’un inaudible râle d’agonie dans la pièce recouverte par le liquide qui avait jailli des veines de la victime.
Elle rapporta ses lèvres proches de la plaie béante, aspira longuement son dû, une odeur encore inconnue exhalait son odorat. Depuis plusieurs semaines le goût de toute chose s’égara, elle ne demandait que cela, la première gorgée s’écoula délicatement dans sa gorge, caressa son épiglotte, pour passer par l’œsophage. Cela procurait cette sensation unique, son entité même tremblota sous cette nouvelle excitation. Sa conscience s’embrumait, son corps ne réclamait qu’une autre dose, un appétit insatiable venait de s’ouvrir. Elle vida telle une bête affamée ce qui restait de la dépouille de la personne. Elle tourna docilement le regard vers ses presque parents. Fière de sa prestation, elle ressentait cette satisfaction dans les yeux des plus grands, elle avait offert un numéro admirable, ses prunelles comme celles de la victime supplièrent une chose, mais ceux-là ne traduisaient qu’une unique demande : encore. Cette inclination ne demandait qu’à se déchaîner librement, si chaque être se constituait de ce sérum vermeil, alors du plus petit rongeur au dernier humain robuste passerons dans sa trachée.
Elle rejoignait enfin les créatures de la nuit dans cette quête sans fin. Prague prenait cette allure de buffet grandeur nature, un immense banquet dont elle sera la reine.

La capitale brûlait, du moins c’est l’impression que donnaient les feux allumés aux quatre coins de la ville, la peste finissait de ravager la cité, les cadavres consumés par les grands bûchers enivraient la ville d’une odeur infecte. L’âge d’or du royaume s’était terminé après la mort de l’empereur Charles IV, ce début de XVe siècle possédait une drôle de saveur. Mais après tout l’histoire n’est amère qu’à ceux qui l’attendent sucré. Bientôt secoué par des différends politiques et religieux, Elke observait d’un œil attentif la marche que prenait l’humanité dans ce futur incertain. La simple condition d’immortel faisait office de filtre opaque à sa compréhension, cette dissemblance majeure donnait un tout autre aspect de cette société, elle voulait savoir. Pourquoi devant des maux irrémédiables continuaient-ils d’avancer, quel est cet espoir qui guide leur volonté, vers quelles finitudes se destinaient-ils ? Qu’est-ce que cette fin ? Ce concept qu’ils chérissent et redoutent, cette maîtresse définissant leurs pas. Malheureusement, aucun manuscrit ne donnait de véritables explications, pas même un élément. L’humanité et son absurde existence aiguisaient tout autant sa soif de sang que curiosité. Elle trouvera les réponses, elle comblera sa méconnaissance par cette dévorante passion.

Le manteau de la nuit lui sied agréablement, elle affectionnait cette vie nocturne, elle et ses comparses régnaient en toute puissance sur ce monde. Ils arrachaient les souffles vitaux comme l’on supprime de mauvaises herbes, second fléau qui parsemait les rues crasseuses, les rumeurs sur leur propre existence remontaient jusqu’à leurs oreilles.
Si le plaisir de certains résidait dans cette immense chasse, courir après le potentiel gibier pour l’achever en un éclair formait une grande marque d’irrespect dans son esprit. De plus, planter les crocs dans une chair encore vivante lui hérissait le poil d’une désagréable sensation. L’humain mérite bien mieux lorsqu’il doit assister à sa propre fin, il doit contempler la main de son tortionnaire, ils doivent proférer de derniers mots insensés, demander le deus ex machina d’une entité supérieur qui ne viendra pas. Leur visage avant l’ultime glas marque cette vérité inatteignable, cette jalousie d’une réponse qu’elle ne connaîtra jamais. Elle enviait tous ses individus, elle répétait chaque jour ce processus pour admirer la macabre beauté qu’elle abattait. Orphelins, enfants, père, mère tous se confondirent sur le pavillon de la mort, l’épouvante qui avait traversé leur sang lui décernait ce relent si exquis.
Ses propres géniteurs constatèrent avec stupéfaction la cadence effrénée que menait la benjamine à semer le trépas, ils scandèrent à la barbarie, que certaines limites morales ne devaient franchis, que ce sadisme semblait indigne des marques de sa famille. Pourtant elle ne devait son attitude qu’aux préceptes inculqués, voilà que l’on considérait son comportement telle une anomalie, un dysfonctionnement dans le système, une honte dont on voulait se débarrasser. La machine était lancée, les remarques et menaces n’étancheront plus son appétence, son ivresse d’avidité ne se limiterait qu’aux moyens de cette planète. Construire son propre chemin avec les pavés de ces propres vices, elle regardait le corps inerte du jeune garçon, dernier souvenir de son berceau.

Le blizzard comblait l’espace d’un blanc pur, les morsures glaciales ankylosaient ses articulations et muscles. Ironiquement, seules les forces de la nature lui causaient des problèmes, tous ses sens absorbés par la tempête polaire, elle ressentait pour la première fois cette singulière douleur.
Un siècle et demi s’écoula depuis le départ de sa propre nation. Frère et sœur n’ont pas rechigné, qui sait, les choses ne changeront peut être pas jusqu’à son retour. Elle traversa de multiples pays, foula de son pied des contrées différentes, les individus évoluent, mais l’histoire reste la même. Les boucles se répètent, les schémas se reproduisaient à l’identique : pouvoir, guerre, religion. Elle n’assistait que silencieuse aux actes des Hommes, ils jouaient une pièce de théâtre durant toute leur vie. Secrètement, elle les enviait, ils érigeaient du concret, ils faisaient naître de leurs mains toute une société organisée, ils avaient un but, ils pleuraient, chantaient, se tourmentaient. Un panel infini d’émotions indescriptible à ses yeux. Ce trésor enfoui au plus profond d’eux. Elle avait beau les découper, extirper chaque organe, lacérer à vif les entrailles, rien de physique ne se cachait. Mais ces splendides morts prouvaient qu’il subsistait du sublime à admirer avant chaque fin. Étonnement, elle croisa sa route avec des semblables, Royaume de Pologne, Bourgogne, Saxe, Russie, les groupes s’assemblèrent et se déférent au rythme des nuits, complice d’un simple massacre de nuit ou camarde de voyages, tous semblèrent animés par la même soif. Décidément les vampires sont d’un rare ennui, qui ne savent que peu apprécier la valeur d’une vie humaine.
Le froid scandinave le ramena à la réalité, agir seule pour son simple ego la satisfaisait pleinement. Seule dans cette neige épaisse, elle avançait inlassablement, les rations manquèrent, mais l’excitation de trouver un hameau isolé la transportait. L’empire suédois et ses terres isolées, havre où le libre cours de ses desseins restera des légendes vite oubliées par le côté irrationnel de la chose. [...]



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22 ans.
Age vampire : 412 ans.
Messages : 28
Quartier : Kabukicho
Date d'inscription : 12/08/2017
Jeu 14 Sep - 14:13
Bienvenue ! ★

Nos deux personnages se ressemblent sur tellement de points... Je vais enfin côtoyer une créature qui a vécu plus que la mienne en 4 siècles ! Je viendrais pointer le bout de mon nez sur ta fiche de relations. Bonne chance pour la construction de ta fiche. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 25 ans
Influençable : Niveau 1
Messages : 915
Quartier : Kabukicho
Date d'inscription : 03/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Lewis White
Fayotte by Aloïs !
Sam 23 Sep - 21:03
Bienvenue. ♥️
T'es belle. 'Fin ton avatar, tu m'as compris. 8)
Bonne chance pour le restant de ta fiche ! Et fais-nous signe lorsque tu as terminé (;




✿ Merci Kamy pour l'avatar & la signature.
✿ Merci Aliona pour l'avatar.

#ec838c.
L'œuvre d'art du Caddie. By Noah:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 32 ans
Age vampire : 1219 ans
Influençable : Niveau X
Messages : 13
Quartier : Quartier xxx
Date d'inscription : 18/09/2017
Sam 23 Sep - 21:29
Hello et bienvenue

Hate de lire ton histoire pour mieux te connaitre ^^ et qui sait on peut s'être déjà vu ^^
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 27 Sep - 13:52
Bwark, déjà merci à tous. heart
Et je viens demander un délai supplémentaire pour ma fiche d'une semaine, je n’ai pas vraiment réussi à m'accorder sur mon temps entre la rentrée et le travail, ce qui me vaut un gros retard.

Désolé et bisous baveux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22 ans
Influençable : Niveau 1
Messages : 314
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 12/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Megumi Khan
Timide PNJ
Mer 27 Sep - 19:58
Coucou la vieille sangsue  yeeaah!

Tout d'abord, je te souhaite la bienvenue ici ! Inspecte bien les rues de la ville, j'suis sûre qu'il y a plein de p'tites racailles qui attendent que tu leur passes les menottes Feeling sexy today

Bonne chance pour nous offrir la suite de cette fiche, j'ai hâte de lire l'histoire qui me semble fort intéressante mais assez longue  chouine!

Poutoux sur ta canine gauche  coeur

P.S : délai accordé d'une semaine, rendez-vous avant le 04/10/2017 grand maximum ~



Elle bégayera en #006633
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1448
Date d'inscription : 28/06/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Administrateur
Sa majesté impose le respect
Ven 29 Sep - 19:33
Bonjour/Bonsoir/Coucou o/

Je viens te prévenir que tu as jusqu'au 04/10/2017 pour terminer ta fiche de présentation ♥️
N'hésite pas à demander un délai si tu en as vraiment besoin ;)

Dans le cas où je n'ai pas de news de ta part, je vais être dans l'obligation de supprimer ton compte et ça ne me fait pas vraiment plaisir

B'ious ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22 ans
Influençable : Niveau 1
Messages : 314
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 12/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Megumi Khan
Timide PNJ
Jeu 5 Oct - 8:17
Hello ~

Je me vois obligée de te supprimer, tu as dépassé le délai et ne nous a pas communiqué l'envie de rester. Néanmoins, tu pourras toujours revenir si l'envie te prend  timide!

Paix à ton âme, puisse le Seigneur de Mihara te ressusciter ~



Elle bégayera en #006633
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: L'administration :: Faire sa carte d'identité :: Les anciens-
Sauter vers: