Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Noah A. Miller! Pour votre information, j'occupe le poste de Modératrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-VOTEUR ◄ KAMY HYAKU ► Woaw tu votes plus vite que ton ombre D= Va falloir ralentir la candence, les gens ne peuvent plus suivre o/ Enfin... non héhé vote vote, vote pour ta vie yeah \o/
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Gabriel Stevens ! Pour votre information, j'occupe le poste de Fondatrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Megumi Khan ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Lewis White ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-POSTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Tu froles la première place pour les votes mais tu arrives bien première ici alors toutes mes félicitations très chère o/ Des bi'ous ♥
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Aloïs H. Kreutz ! Pour votre information, j'occupe le poste de Modérateur et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
News # 4 - Afin de faire un ménage de rentrée dans les membres inactifs ou désireux de nous quitter, un recensement à lieu jusqu'au 20 septembre 2017 ! N'oubliez pas d'aller vous faire recenser afin de récupérer votre couleur ♥
News # 3 - Le Mihamag #2 vient d'être publié, vous pouvez aller le lire en suivant ce lien, et le commenter sur ce lien ! J'espère qu'il vous plaira et que vous nous aiderez à l'améliorer !
News # 2 - Je vous informe que nous avons, depuis le 15 août déjà, 3 nouveaux membres dans la staff et qui occupent pour Aloïs et Noah le rôle de modérateur et pour Lewis le rôle d'administrateur ! Merci de les respecter ♥
News # 1 - Le forum a ouvert ses portes le 01/07/2017. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥










 

 :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Yanaka » :: Les habitations :: Aliona & Amon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nous rêvons d'un meilleur futur
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 36
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 08/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Aliona Prinzessin
Petite Princesse
Ven 8 Sep - 11:55
Il y avait beaucoup de choses qu'on ne pouvait pas pardonner. Des choses qu'Aliona percevait distordues et lasses. Comme des jouets qu'elle n'aimait plus, peut-être qu'elle n'avait jamais aimé ces jouets. Et ses parents en faisaient parti. Faisant parti de ce monde distordu, de ce monde sans couleur. Jolicoeur lui a apprit que les parents n'étaient qu'aimants quand la situation le voulait. Les parents n'étaient que parents dans la loi. Devenir parents est plus dur que devenir enfant. Devenir enfant est une soumission. Une soumisson lasse et éreintante. On nait enfant, on meurt adulte.

Alors que devenir parent est un apprentissage, un apprentissage dans toutes les formes d'un art que l'école n'apprend pas. Il faut savoir aimer, savoir pardonner. Ouvrir les yeux pour ne pas fermer ceux de l'enfant. Et Aliona n'a jamais ouvert les yeux qu'avec Jolicoeur. Elle aimait Jolicoeur, comme elle aurait dû aimer l'inconnu qui lui disait bonjour le matin en lui frottant la tête. Elle aimait Jolicoeur comme elle aimait sa mère qui lui fustigeait toujours les mêmes regards.

« I know you have some Daddy Issues »

Depuis quelques temps, les murmures derrière elle devenaient insistants. Peut-être une surprise ? Aliona n'y croyait pas vraiment. Elle se contentait de manger ses céréales en fixant le bol. Baisser la tête et rien entendre. Sa devise et son désir. Elle ne voulait rien entendre, rien comprendre. Pour ne pas être blessée, pour pas entendre les mêmes mots. Elle savait qu'elle ne vivait qu'à travers l'Art. A travers un passé ou un futur un peu trop las. Traits imparfaits, griffonnant un futur incertain.
Un jour, on lui avait dit. Un peu maladroitement, yeux absents.

« Tu vas avoir un petit frère »
Une monde qui bascule, un monde qui change de forme. Pas de réponses, visage passif. Mais cœur trop active. Allaient-ils la remplacer ? La changer à cause de ses erreurs ? Autismes, vision flou. Aliona n'était pas parfaite, mais elle voulait l'être. Croire en dieu et en un meilleur avenir. Mais, elle ne pouvait rien dire et d'une voix douce, elle ne pouvait qu'affirmer

« J'ai hâte de le rencontrer »
Maman était stérile à cause d'Aliona. C'était naturel qu'elle attende mieux qu'Aliona, alors elle n'a rien dit quand le lit s'est posé dans la chambre. Elle n'a rien dit quand on a poussé son bureau tout contre son coin à elle. Elle n'a pas pleuré. Parce qu'elle ne savait pas comment pleurer. Et qu'elle était égoiste de vouloir sa si grande chambre pour elle toute seule. Peut-être était-il né malheureux ? Peut-être allait-il pouvoir toucher une forme de bonheur chez elle ? Et elle allait le laisser vivre.

Le grand jour était venu, et elle était toute jolie. Maman voulait qu'Aliona soit belle,comme une superbe petite poupée. Cheveux lissés et propres, regard vide et délicat juste rehaussés par la puanteur du mascara. Donnez-lui une poupée, et personne ne saura qui est humain entre elle et la poupée.

Et Il est entré. Il était tristement beau, comme une bête sauvage. Il tremblait, baissant ses yeux d'un ambre mystérieux vers le sol fait de moquettes. Maman et Papa piallaient, fier de ce petit être d'une blancheur évanescence. Ses cheveux étaient si blancs, était-il albinos ? S'approchant de lui, elle ne savait pas quoi dire. Pas quoi penser et, doucement, elle s'inclina devant cet être qui s'appelait Amon.

-Je suis ravie de te rencontrer Amon. Je suis Aliona, ta sœur...enfin ta nouvelle sœur..

Relevant le visage, elle fit un sourire avec les yeux toujours si vides, fatigués de devoir s'ouvrir.

-J'espère que nous pourrons devenir amis !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 127
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/08/2017
Ven 8 Sep - 16:43
Notre gamin se trouvait dans le salon de l'orphelinat. Il était entrain de jouer avec les plus jeunes vu que les adultes étaient occupés avec leurs tâches. Angela devait organiser des rencontres pour l'adoption des autres enfants et les autres employés devaient faire le ménage des lieux et autre. Donc Amon en quelque sorte responsable des touts petits.

Il gardait le sourire pour eux. Il prenait le temps de jouer à ce qu'ils souhaitaient. Que cela soit aux cartes ou à cache-cache. En autant qu'eux était heureux c'était l'important. Pour ce qui est d'Amon son bonheur avait un peu disparu depuis le départ de la fille aux cheveux d'or. Son ami Shû qui l'avait grandement aidée à ne pas trop se faire punir par Angela vu son retard à la ''maison''. Il savait qu'une fois qu'elle aurait traversée la porte, cette bonne connaissance ne reviendrait sûrement pas. Qu'elle était parti avec un petit moment de bonheur qui se dissipait quand le téléphone des lieux avaient sonné.

Angela avait prit le temps de répondre. Elle avait un grand sourire sur les lèvres.

Angela : J'ai une grande nouvelle pour toi Amon.
- Qu'est-ce que c'est ?
Angela : Il y a une famille qui souhaite te rencontrer.

À ce moment là, l'enfant ne savait pas trop si c'était une bonne chose ou si cela était une catastrophe. Après tout, cela faisait longtemps qu'il était ici avec Angela et la dernière tentative d'adoption ... avait très mal passé. Mais ne voulant pas décevoir Angela, il avait fait le choix de rencontrer cette famille en question. C'était deux adultes qui se trouvaient devant lui. Un vieil homme en habit de prêtre et sa femme sa doute qui l'avait suivit jusqu'ici. Amon était resté silencieux le temps de la rencontre. Il hésitait encore à savoir si cela était une bonne chose ou non.

Cela n'empêchait tout de même pas à Angela de le présenter à Akihito et Sonya Prinzessin. Elle prenait même le temps d'expliquer ce qu'il avait vécut. Le pauvre enfant, cela n'avait pas du être facile pour lui. Mais Amon ne voulait pas de leur pitié. Ce qu'il voulait c'était d'une famille qui le voudrait comme qu'il est et ... qu'il l'accepterait comme il est. Ne se sentant pas tellement à l'aise d'être dans la pièce, celui-ci quittait les lieux sans donner la permissions aux adultes qui se trouvaient avec lui.

Amon s'était enfermé dans sa chambre et prenait le temps de regarder ce qui se trouvait autour de lui. Tant de souvenir se trouvait dans ses lieux et en-dessous de ses pieds, son destin allait sans doute changer. Il avait peur que cela ressemble à ce qu'il avait vécu avec Alexander. Mais en même temps, il n'aurait sans doute pas le choix de les suivre s'ils l'adoptaient. Cela semblait durer une éternité. En entendant le tic tac de l'horloge avant d'entendre le verdict de tout cela. Il avait du mal à tenir sur place alors, il prenait son Ipod pour se mettre un peu de musique pour se changer les idées.

En entendant le bruit de la porte, il pouvait sentir la présence d'Angela. Celle-ci restait en piquait dans le cadre de porte. Elle semblait hésitante à dire ce qu'elle devait dire.

Angela : J'ai continuée la conversation avec les Prinzessin et ... tu vas faire parti de leur famille dans quelques jours.

Amon parti à courir pour enlacer Angela.

- Tu vas me manquer

Angela était sans voix.

Amon soupirait vu que ce fameux jour venait d'arriver. Est-ce qu'il devait vraiment sortir de l'orphelinat et laisser les enfants ici seuls ? Il tentait de ne pas montrer la peine qu'il avait. Celui-ci ne voulait pas empirer la situation et souhaitait que les enfants se souvienne des bons moments et non de son départ. Il était entrain de se faire battre aux cartes par le petit Kiyoshi quand Angela arrivait derrière lui avec son bagage.

Angela : Il est l'heure.

Les autres enfants ne comprenaient pas ce qui se passait. Les enfants se trouvaient autour d'Amon et ne voulaient pas le laisser partir. Amon prenait au moins le temps de les serrer dans ses bras et de froisser les cheveux du petit Kiyo avant de prendre son bagage.

- Vous allez tous me manquer. Vous saurez pour toujours ma famille

Il faisait un dernier sourire aux enfants et aux employés des lieux avant de leur tourner le dos pour prendre le taxi qui attendait à l'entré. Cela avait prit une trentaine de minute avant qu'il voit le duplex. Le chauffeur du taxi prenait le temps de venir ouvrir la porte au gamin et de lui tendre son bagage avant de partir. Amon regardait l'endroit pendant plusieurs minutes avant d'entrer.

Celui-ci n'était pas du tout à l'aise de se trouver ici. Il en tremblait le pauvre. L'enfant avait du mal à regarder le monde qui se trouvait devant lui. C'est la voix d'une gamine qui le fit lever légèrement le visage. Il ne savait pas qu'il y avait un autre enfant dans la famille. Elle était plus petite que lui, des longs cheveux blonds platines et des yeux bleus. Le regard d'Aliona semblait vide quand elle lui disait qu'elle était ravi de le rencontrer et qu'elle souhaitait qu'ils deviennent des amis.

Est-ce qu'elle était vraiment heureuse de le rencontrer ou elle faisait cela tout simplement pour faire plaisir à sa maman et son papa ? Bref, il prenait la peine de faire un léger sourire à celle-ci avant de parler le plus calmement possible.

- Je suis ravi aussi. Je , je pourrais aller déposer mon bagage dans la chambre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 36
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 08/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Aliona Prinzessin
Petite Princesse
Lun 11 Sep - 8:32

Dieu est un salaud. C'était sa seule pensée quand l'enfant semblait se questionner sur le fond de ses pensées. Pourquoi le monde fonctionne t'il ainsi ? Pour qu'un enfant qui semble si plein de tout soit obligé de rejoindre cette famille qui ne voit que son Rien ? Elle continuait de sourire tandis que sa colère coulait le long de ses tempes. Elle voyait peut-être trop loin, ou pas assez. Mais, elle n'aimait pas cette sensation. Savait-il ? Etre adopté était douloureux comme processus, un processus où l'on doit oublier tout ce qui nous façonne pour devenir un autre être.

Il se questionnait sur la chambre, c'était bien légitime. Offrant un sourire coulant à ses parents, elle n'obtient sans aucune peine l'autorisation de montrer Le lieu. Le lieu où elle et Lui auront à partager, pour l'autre et la Raison. Elle ne pouvait pas s'empêcher de soupirer tout en grimpant les marches, Amon lui semblait bien étrange comme enfant, mais il avait un sourire si doux. Un sourire qui clamait tellement de choses et en même temps, cela clamait une innocence presque volage. Elle ne pouvait pas le hair, même si la porte restait close. Sa porte était bien trop creuse pour lui permettre d'exister un peu plus. Un narnia sous bombe, un narnia qui se détruit petit à petit dans le silence des agneaux.

Arrivant devant la chambre, elle n'eut qu'un léger sourire. Tout était déjà prêt, jusqu'à les draps des lit délicatement asymétriques. Tout était prêt, et il fut à Aliona la sensation que la chambre avait été habité ici depuis des années. Que Aliona n'a jamais été que la 2ème habitante de ce piège délicat. Pointant la petite armoire, elle murmura doucement :

-Si jamais tu as des vêtements, tu peux les mettre ici. On doit se partager une armoire, j'ai tassé mes habits d'un côté, j'espère que cela ne te gênera pas.

Le laissant atterir, elle prit le temps de recueillir chaque dessin pour les mettre soigneusement dans une pochette associée. Non pas par pudeur, simplement par agrémement. Elle ne pouvait pas se permettre de lui montrer pour le moment, il avait déjà un monde à créer à partir du Sien, elle n'allait pas lui imposer une épreuve de plus. S'asseyant sur le lit, elle n'eut qu'une curiosité légère à son propos. Curiosité désagréable, car elle ne savait pas ce qui il était. Es ce un enfant perclus de douleur ? Jetté dans la vie comme si ce n'était rien. Un enfant objet au lieu d'un enfant sujet. Ou l'inverse. Un enfant choyé par la vie à qui on a fait goûté la décheance humaine, le chute d'une vie. Comme un ange. Il ressemblait à un ange. Un ange d'un autre pays au vu de sa peau étrangement mate. Il avait des traits régulièrs, un peu trop mature pour un âge qui affichait difficilement. Si elle était attirée par le beau, elle pourrait affirmer sans aucun remords que son «frère » avait un visage digne du dessin.

-Amon ?

L'interpellant doucement, elle voulait mettre les choses au clair entre eux. Le plus simplement possible pour ne pas le froisser ou le faire souffrir.

-Je sais que cela doit être compliqué. Tu portes mon nom de famille alors que...ton cœur doit appartenir à une autre famille. Mais, j'espère que notre cohabitation se passera du mieux possible.

Regard rêveur vers le ciel. Ah le ciel, il était si beau ce matin. Des touches un peu amer dans ce ciel d'un bleu un peu terne. On dirait un tableau d'une autre époque, c'était amusant comme il offrait cette palette à ce nouveau jour qui signifiait autant pour elle que pour lui.

-Mais, je suis sincère envers toi. Je suis ravie d'avoir quelqu'un de mon âge ici. Tu te rendras compte assez vite mais...je ne suis pas réellement ce que mes parents voulaient. De ce fait, je me sentirai moins seule à supporter leurs attentes, même si cela me peine de devoir te partager ce fardeau. As-tu des questions sur la maison ou quoi que ce soit ?

Elle parlait beaucoup ce jour-là. Mais elle était l'Ancienne maintenant. Celle qui connaissait les muets secrets des Prinzessin. Et, il était de son devoir d'initier cet être qu'elle devait maintenant considérer comme son frère.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 127
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/08/2017
Lun 11 Sep - 16:47
Il venait de demander calmement s'il pouvait aller déposer son bagage dans la chambre. Les parents étaient restés silencieux. Un simple petit échange entre eux et leur fille se faisait. Un simple sourire forcé pour avoir l'autorisation sans doute de lui montrer les lieux. Elle lui donnait vraiment l'impression qu'elle ne souhaitait pas être ici. Si leur propre fille ne voulait pas être dans cet endroit alors pourquoi en avoir un second à leur charge. Cela s'annonçait pas trop bien pour le moment.

Ne voulant pas faire attendre Aliona, celui-ci la suivit de près. Pas trop non plus pour ne pas être dans sa bulle personnelle vu que cela ne doit pas être évident pour elle non plus. Un autre enfant qu'il allait être chez elle et qui pourrait sans doute prendre sa place. Le soupir de celle-ci lui pouvant en dire long ou pouvait ne rien dire. Il ne la connaissait pas encore, mais il sentait qu'elle était différente des autres enfants qu'il avait rencontré à l'orphelinat.

Une fois rendu en haut, celle-ci fit un léger sourire. Ils étaient sans doute rendu à là-dites chambre. L'enfant restait un court moment dans le cadre de la porte alors que sa ''soeur'' était entrain de ramasser des papiers qui se trouvaient un peu partout dans la chambre. Il observait la pièce en question. Cela était beaucoup plus grand que son ancienne chambre. Même en la partageant avec Aliona, il avait le double de la superficie qu'il avait là-bas même si pas plus. Amon faisait quelques pas dans la chambre. La vue qu'offrait la baie vitré était de toute beauté. Un ciel bleu qu'il aurait sans doute du mal à oublier. Vu que cela était son premier regard sur ce nouveau monde qui allait être le sien sous peu. Du moins s'il arrivait à l'accepter. Ce qui n'était pas encore tout à fait le cas. Cela allait lui prendre du temps pour apprécier réellement l'endroit et cette nouvelle famille. C'était trop tôt pour qu'il soit heureux d'être parti de l'orphelinat pour se retrouver ici.

Il voyait encore le visage de Kiyoshi et des autres enfants. Leurs tristesses sur le visage quand ils ont vu leurs grand frère quitter les lieux. Il en soupirait légèrement avant de voir qu'Aliona lui pointait une petite armoire. Que si jamais celui-ci avait des vêtements qu'il pouvait les mettre là. Encore une fois cela était question de partage, mais au moins il n'avait peu de vêtements. Donc, cela n'allait pas trop causer de souci.

Le jeune adolescent s'approchait donc de l'armoire pour y déposer son bagage au pied de l'armoire. Il débutait à peine de mettre des chandails à manches longues dans les tiroirs que sa soeur l'interpellait. Sa voix était douce comme si elle souhaitait déjà lui parler de quelques choses d'important ou quelque chose qui pourrait le blesser. L'enfant écoutait , mais continuait de ranger son linge. Que du linge à manche longue qui lui permettait de cacher les cicatrices qu'il avait sur les bras ainsi que dans le dos. C'est quand qu'elle parlait du fait que son coeur devait appartenir à une autre famille qu'il s'arrêtait un court moment. Il tenait un pantalon dans les air pour prendre une grande respiration. Certes, cela n'était pas évident en ce moment de se trouver loin de ce qu'il considérait comme sa propre famille, mais il faut croire qu'Angela lui souhaitait autre chose. Puis n'ayant que treize ans, il n'avait pas le contrôle encore de son destin. Du moins pas complètement. Il espérait lui aussi que leur cohabitation allait bien se passer entre eux. Deux enfants ayant eux sans doute des histoires différentes qui allaient devoir habiter ensemble. Amon eut un léger soupir pour ensuite la regarder un court moment avec ses yeux ambres et lui faire un autre sourire.

Il ne disait rien vraiment pour le moment vu qu'il ne savait pas trop comment réagir avec celle-ci et qu'il ne savait pas tellement qui elle était. Le pantalon se trouvait à présent avec le reste des vêtements et Amon avait pu fermer le dernier tiroir de l'armoire où se trouvait tous ses vêtements. Cela laissait les deux autres tiroirs au complet pour celle qui vivait déjà dans ces lieux bien avant lui.

Amon allait s'asseoir à ce qui était à présent son lit. Alors qu'Aliona lui disait qu'elle était ravie d'avoir un enfant de son âge ici. Est-ce que cela était si pire ... de vivre dans ici ? Est-ce que cela était autant insupportable que d'être avec Alexander ? Il souhaitait de tout coeur que non. Car si jamais cela est le cas, il pensait à la fuite. Il y avait un peu de crainte dans son regard, mais il continuait d'écouter ce qu'elle avait à dire. Elle était non désirée ou elle était tout simplement pas l'image parfait que ses parents voulaient avoir ? Il ne pouvait pas le savoir. Il avait de la peine pour celle-ci. Elle semblait avoir vécu tellement de chose à son âge. Elle était un peu comme Amon à ce point. Elle semblait un point plus mature que les enfants de leurs âges. Mais, il ne comprenait pas tellement de quel fardeau elle pouvait bien lui parler.

Est-ce qu'il avait des questions à lui poser ? Bien sûr qu'il en avait. Il prenait le temps de se replacer sur le lit. Il était en position indien sur le lit.

- Est-ce que ... tes parents sont violents avec toi ?

Il venait vraiment de lui demander cela comme première question ?

- Pardon de te poser cette question ... disons que c'est important pour moi de savoir.

Il souhaitait le savoir s'il était vraiment sauf ici ou non. Mais, il ne voulait pas entrer dans les détails. C'était beaucoup trop tôt pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 36
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 08/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Aliona Prinzessin
Petite Princesse
Mar 12 Sep - 19:09
Il semblait parfois pensif, parfois traqué comme une bête traquée. Elle avait relevée ses vêtements à manches longues, toujours. Incessament. Cachait-il quelque chose ? Sans doute, mais, elle n'avait ni la prétention ni l'envie de lui demander. Cela faisait trop peu pour elle, trop peu de temps, trop peu d'envie de souffrir. Son empathie était comme une pierre dans son torse, une pierre qui roulait et détruisait tout. Son empathie était son sang, son empathie était son fléau. Un des péchés que le ciel lui a offert, un des péchés que son cœur lui a largué. Cependant, elle regardait cet être qui se mouvait dans cette pièce qui semblait être un peu trop grande maintenant. Elle ne s'en est jamais rendue compte, mais sa chambre était ridiculement grande. Comme si on pouvait faire rentrer tout les torts et les douleurs de ce monde.

Les yeux de Amon était étranges, pas comme les siens. Amons rayonnait par ce trop plein, ce silence contenu derrière ses orbes amèrement douceureuse. Comme si chaque reflet de son être souffrait d'être, sans souffrir d'avoir. Ses yeux sont magnifiques, elle aimerai bien les garder. Les garder précieusement derrière un dessin, pour n'avoir qu'une esquisse du produit réel. En rangeant ses affaires, il était resté en l'air. Tout, ses pensées, ses lèvres et son cœur. Suspendu entre ses doigts, prêt à être rangé dans une armoire qui n'était désormais pas tout à fait celle d'Aliona, ni tout à fait celle d'Amon. Il semblait un peu ailleurs, même quand il était assis dans le lit adjecent celui d'Aliona. Elle le regardait attentivement, commençant à apprécier encore une fois, cette curieuse créature. Il semblait sur la défensive, constamment. Les bras glissant autour d'un corps souple, a t-il eu une vie dure ? Il semblait logique de se poser cette question maintenant. Même si la réponse ne serait jamais connu au final.

Un peu honteusement, Amon a prit la parole. Et ses pensées laissaient pantoise Aliona. Elle ne savait pas vraiment quoi dire ou quoi penser tandis que son esprit était blanc après l'idée même qu'on puisse la frapper. Dieu merci, personne n'avait jamais levée la main sur elle. Et, elle ne voulait surtout pas donner cette impression à Amon. L'impression qu'elle était une enfant martyr, une enfant qu'on efface. Non, non. Ces parents n'étaient pas comme ça. Le blanc dans son esprit laissa place à des mots un peu confus tandis qu'elle se tripotait les mains de gêne n'avoir laissé présumer cet êtat de fait.

-Tu sais, je ne suis pas une enfant battue. Mes parents sont assez doux de ce côté-là avec moi. Non..Le problème, c'est moi.

Fermant les yeux, elle compressait ses paupières pour ne rien laisser passer. Mëme pas le moindre regret, la moindre sensation d'inutilité.

-Je suis atteinte d'une forme d'autisme, ce qui fait que toute forme de rapprochement social et...de besoin social m'est très compliqué voire impossible. Mes parents...ont du mal à porter cet état de fait plus mes problèmes de vue. Je suis pas très bien faite comme enfant. Ils sont très gentils, je te le promets ! Papa est un peu absent, mais Maman t'adore déjà ! Tu auras bientôt ta propre chambre, on compte aménager les combles attenantes pour toi.

Reouvrant son regard sur lui, elle lui fit un petit sourire de complaisance avant d'ajouter :

-Sans offense, de quel pays es-tu originaire ? Je trouve que ta peau est vraiment magnifique à voir. On dirait qu'elle est faite dans un parchemin d'un autre temps. C'est pas comme ma peau, mais en même temps c'est le même matériel. Je trouve ça..réellement fascinant. Il faudrait que je la dessine un jour.

Elle s'égarait un peu, avant de se reprendre. Sérieusement, elle ne put qu'offrir une mimique génée. C'était beaucoup plus fort qu'elle-même.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 13 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 127
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/08/2017
Mar 12 Sep - 20:57
Sa soeur semblait surprise de la question ou plutôt ne s'attendait peut-être pas à cette question aussitôt. C'est certain que cela ne devait pas être facile pour elle de se demander si ses propres parents étaient violents avec elle ou non. À voir sa réaction, cela ne semblait pas être le cas. Puis, Amon n'avait pas vu aucune blessure sur ce qui était possible de voir. C'était donc un bon signe. Ce qu'elle racontait disait également que cela était correct à ce niveau. Les nouveaux parents d'Amon n'étaient pas des êtes violents et il en était rassuré. Celui-ci en avait même soupirer d'espoir.

Le problème ne venait pas des parents, mais d'elle précisément. Cela ne semblait pas facile d'en parler puisqu'elle prenait le temps de se fermer les yeux avant d'annoncer ce qu'elle avait. La jeune fille aux cheveux blonds platines était atteinte  d'une forme d'autisme. Donc, tout rapprochement social était compliqué voir impossible pour elle. Et en plus de cela, celle-ci avait des problèmes de vue. L'enfant se baissait la tête se sentant mal d'avoir posé sa question. De douter un court moment que c'était les parents qui étaient le ''mal'' dans cette maison alors que cela était normal du moins si on ne comptait pas les soucis d'Aliona.

Le père était absent et la mère semblait aimante vu qu'elle semblait déjà l'aimer. Cela était pas trop tôt pour vraiment l'aimer. Après tout, cela ne fait pas longtemps qu'il est là et il a tant de secret encore qui leurs sont caché ou encore certain de ses traits de caractère que les adultes ou Aliona ne connaissaient pas encore. Il trouvait cela un peu ridicule de penser que cela pouvait être possible, mais si cet ''amour'' pouvait rester une fois que la vérité sera sortie au grand jour. Tant mieux pour l'heure , c'était étrange pour lui.

Il avait relevé son visage à temps pour voir le sourire de sa soeur. Il allait avoir sa propre chambre sous peu. Voilà une bonne nouvelle, pas qu'il n'aurait pas pu partager la chambre avec sa soeur avec le temps, mais cela était mieux pour lui d'avoir son propre coin le temps de s'habituer à tout ce changement.

- Merci , mais je ne voudrais pas causer des soucis.

Il disait cela simplement pour être poli, mais avoir son endroit rien qu'à lui, lui ferait le plus grand bien. Il se sens en ce moment comme le centre de l'attention. Quelque chose que personne ne connaissait et qu'il ne se gênait pas pour l'observer et lui poser des questions. Cela était agréable , mais à la fois cela créait un certain malaise pour Amon.

En parlant de question, celle-ci prenait le temps de lui demander qu'elle était son origine vu que sa peau semblait différente de la sienne. Comme si la peau d'Amon ressemblait à un vieux parchemin et qu'il faudrait qu'elle le dessine un jour. Alors, c'était donc cela les feuilles qu'elle avait rangée tout à l'heure. Des dessins qu'elle avait sans doute fait dans cet endroit qui lui appartenait et qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait comme elle le souhaitait sans avoir peur de se faire juger ou observer. À peine arriver qu'il venait de lui voler une partie de sa liberté, mais ayant sa propre chambre bientôt, ce problème serait réglé.

Il haussait des épaules sur le coup. Pour son origine, il ne le savait pas trop ou sur le coup. Il ne s'en souvenait pas. Dans sa tête, il a toujours été à Mihara auprès d'Angela et des enfants de l'orphelinat. Mais c'est vrai quand prenant le temps de se regarder, il était différent physiquement que celle qui se trouvait proche de lui. L'enfant restait silencieux un bon moment le temps de se rappeler s'il avait déjà eu cette information. Quand cela lui revient à l'esprit, cela créait une lueur dans les yeux ambres de celui-ci.

- Je me souviens . Angela m'a racontée une fois que je serais originaire d'Égypte. J'ai eu un peu du mal à la croire au départ, mais quand elle me donnait tous les détails, je n'ai pas eu trop le choix de la croire.


Il avait eu un petit rire forcé. Encore un autre souvenir qui disait qu'il n'avait pas eu la vie facile. Est-ce qu'il pourra un jour avoir une vie un peu plus normal ou cela le suivra le restant de ces jours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Yanaka » :: Les habitations :: Aliona & Amon-
Sauter vers: