Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Noah A. Miller! Pour votre information, j'occupe le poste de Modératrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-VOTEUR ◄ KAMY HYAKU ► Woaw tu votes plus vite que ton ombre D= Va falloir ralentir la candence, les gens ne peuvent plus suivre o/ Enfin... non héhé vote vote, vote pour ta vie yeah \o/
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Gabriel Stevens ! Pour votre information, j'occupe le poste de Fondatrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Megumi Khan ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Lewis White ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-POSTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Tu froles la première place pour les votes mais tu arrives bien première ici alors toutes mes félicitations très chère o/ Des bi'ous ♥
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Aloïs H. Kreutz ! Pour votre information, j'occupe le poste de Modérateur et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
News # 4 - Afin de faire un ménage de rentrée dans les membres inactifs ou désireux de nous quitter, un recensement à lieu jusqu'au 20 septembre 2017 ! N'oubliez pas d'aller vous faire recenser afin de récupérer votre couleur ♥
News # 3 - Le Mihamag #2 vient d'être publié, vous pouvez aller le lire en suivant ce lien, et le commenter sur ce lien ! J'espère qu'il vous plaira et que vous nous aiderez à l'améliorer !
News # 2 - Je vous informe que nous avons, depuis le 15 août déjà, 3 nouveaux membres dans la staff et qui occupent pour Aloïs et Noah le rôle de modérateur et pour Lewis le rôle d'administrateur ! Merci de les respecter ♥
News # 1 - Le forum a ouvert ses portes le 01/07/2017. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥










 

 :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Le sang des vierges sont des mets exquis [Libre]
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 9:56
Ce n’était, après tout, qu’une question de temps… mes yeux eux, étaient toujours rivés sur le verre de Crystal que tenait précieusement ma mère entre ses mains. D’un geste délicat, le liquide rouge coule alors dans sa bouche, ravivant sa gorge meurtrie. Ses yeux rubis viennent alors à me fixer, elle savait ce que je souhaitais à cet instant… – Tu es une étrange humaine ma fille… sans doute est-ce pour cela que j’ai décidé de t’adopter… Prononça telle en me donnant le verre auquel il restait encore un fond sanglant.

Je serre le verre entre mes mains avant de l’apporter à mes lèvres. Les quelques gouttes de ce liquide interdit coulent alors à son tour dans ma gorge. Un frisson me parcourt puis, je dépose alors le verre sur la table basse du salon, satisfaite – Merci mère, je peux désormais me retirer D’un geste de tête, je quitte les lieux en poussant les roues de mon fauteuil à l’aide de mes bras. Aujourd’hui, je ne pouvais pas dire être dans la meilleure des postures… mes jambes ne semblant pas vouloir fonctionner par cette magnifique journée.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas ça qui allait m’arrêter… Dans ma chambre, où étaient exposés plusieurs tableaux, je me mets à réfléchir avant de prendre une petite veste marron puis de sortir de la maison. Avec le temps, j’avais eu l’habitude de me servir d’un fauteuil roulant et de toute manière, je n’aimais pas la pitié des gens qui m’entouraient…

Dans les rues, mon regard s’arrête sur une petite animalerie et d’où j’étais, je pouvais apercevoir les animaux à l’intérieur. Je me mets à sourire bêtement, commençant à m’agripper le poignet droit (les deux poignets sont marqués de cicatrices) de ma main gauche, le sang coulait, sans doute… mais la douleur ne me donnait désormais que des frissons – J’aimerais avoir un animal… je me demande si mère serait d’accord… Prononçais-je pour moi-même, apportant à ma bouche le sang coulant le long de mon poignet, son goût métallique me rafraîchissant le palais.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Mar 8 Aoû - 11:13
Le réveil se fait sous les premières lueurs de ce jour artificiel.

Je sors d'un repos plutôt exquis, puisque la veillé tardive d'hier, m'avait fatigué au plus haut point. Je me lève paisiblement, en évitant de faire du bruit et de faire lever ma colocataire à cette heure aussi matinal. Je file doucement entre les portes, pour me diriger vers la cuisine sans plus attendre. Machinerie du matin quotidien, je déplace mes habituels collations du petit déjeuner. Un morceau de pain avec de la confiture, un café avec un simple demi sucre, et ... la possibilité de détendre mes mains encore crispés par tension les post-somatique, en roulant rapidement un tabac.

Emportant tout cela avec une chaise sous le balcon, je pris l'attention d'enlever le linge qui était frais et sec, pour le placer sur une autre chaise, afin de ne pas de parfumer la lingerie de Megumi de l'odeur agréable de la clope. C'était dans la mélodie calme d'une musique demeurant dans mes oreilles que je commence simplement à fumer et à boire mon café.

Pas terrible comme premier goût dans la bouche, pour un café qui se veut goûteux, vanté par les publicités et autre connerie de ce genre, mais après tout, c'était le café de Megumi, je ne pouvais pas lui en vouloir. C'était sûrement une bonne raison aujourd'hui, d'aller prendre une cafetière italienne et du café noir comme je les aime. Le seul problème était de savoir si j'allais trouver cela dans le magasin du quartier. Une douche, on d'habit, on prend son porte monnaie, et on part. Mais avant cela, je pliai le linge de ma chère amie, et le posa sur la table, avec un petit mot , un mets , et une tasse avec un petit essuie tout, convenablement plié.


Le petit mot.:
 

Tout était bon, je peux enfin partir.

Une belle journée qui s'annonce dans le plus grand des calmes, et je n'avais rien à faire, donc une promenade me ferait sûrement du bien. L'objectif principal de cette balade n'était pas de remplacer ce café quelque peu écœurant, mais de profiter pour visiter un peu les autres quartiers.

Je regarde bêtement sur mon téléphone où je peux aller, et le quartier Ueno, m'avait l'air pas mal. Cela allait me faire une trotte mais, ce n'était pas si grave que cela, la marche avec du son dans les oreilles, il n'y avait rien de mieux pour fusionner aisance urbaine et musique rythmé dans une marche tranquille.

J'avais atteint la rue marchande, là où se situait tous les petits commerces et boutiques. Il grouillait pleins de monde comme des fourmilles, de tous les côtés, certain partant satisfait de leur achat, et d'autres promenant leur chien ou leur enfant. Quelle différence.

Je me pose, histoire de faire une pause, sur une chaise, à la table d'une terrasse de café. Et je guette mon entourage, naturellement, comme une personne tout à fait normal. Mais le sang manquait un peu ma langue, et je ne savais pas si j'allais pouvoir me nourrir très prochainement. Patience, ce soir, allait sûrement être une petite chasse bien amusante.

Une enfant, jeune, dans son fauteuil, qui semble sucer son poignet, je trouvais cela étrange, on aurait cru que c'était une vampire qui vidait une victime de son sang. Elle devait avoir surement la dizaine ou plus. Je n'ose pas l'approcher, même si ma curiosité maladive me dicte d'aller la voir, pour comprendre ce qu'elle faisait. Et elle scrute cette animalerie, en face. C'était presque effrayant avoir, vu son fixe sur la boutique d'animaux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 11:47
Perles par perles, ma langue les capturèrent une après l'autre avant que je ne décide d'arrêter mes pulsions quelque peu, étranges... Les passants autour de moi m'observaient, qui n'avait jamais vu une enfant lécher son propre sang après s'être blessé ? Dans le fond... Il n'y avait rien d'étrange ou presque, ce n'était pas qu'une question de stopper le saignement mais bien de le capturer en bouche.

Le goût et la vue du sang... l'amère douleur que je ressens pourtant depuis mon plus jeune âge, cela me permet depuis des années de me sentir vivante. Et quand bien même ai-je voulu mettre fin à mes jours, elle, ma mère d'aujourd’hui, m'avait arrêté...

C'était l'ironie du sort... Une bonne vieille blague de mère nature. J'étais née de constitution faible, je n'avais jamais eu l'amour dont j'avais besoin jusqu'à maintenant, ou mon esprit divaguait entre le réel et l’irréel... qu'est-ce que j’espérais dans le fond ? ... je ne s'avais pas qui être, mon Dieu, que ce masque était désagréable à porter... et pourtant, je n'avais jamais osé le retirer.

Je soupire, penchant la tête en croisant les bras sur ma poitrine, que devais-je décider désormais ? ... Je hausse un sourcil agacée avant de détourner le regard en direction d'un café. Ma langue caressant mes lèvres, mon ventre se met alors à crier famine... et voilà, quelle idée de ne pas déjeuner le matin... – Soit... je verrais ça plus tard Prononçais-je à moi-même avant de traverser la rue pour me mettre à une table n'ayant pas de chaise. Rapidement, une serveuse se présente à moi – Un chocolat chaud s'il vous plait Je penche la tête en souriant, apportant la paume de ma main à ma blessure.

C'est alors que le regard d'un jeune homme attire mon attention. Je plisse les yeux en souriant narquoisement, un homme comme un autre ? un vampire... lui-même, que désirait il à cette instant? Je passe une nouvelle fois ma langue sur mes lèvres avant de retirer ma veste, me retrouvant en débardeur. D'un simple geste, je me mets à caresser mes épaules, scrutant mon tatouage*. Finalement, dans un soupire j'envoi un sms à ma mère pour lui dire que je suis actuellement en train de prendre mon petit déjeuner dans un café pas loin de la maison. La vampire qui m'avait adopté jouait à la perfection son rôle de mère... Elle était tellement protectrice que n'importe quel vampire n'avait jamais osé me mordre en sa présence... de toute manière, mon sang était infecte qu'ils disaient...  

* tatouage de fleur épineuse tout le long du corps à voir des épaules, des avant-bras, du dos...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Mar 8 Aoû - 13:38
Je guettais encore cet enfant qui s'était approchée, comme ci, mon regard l'avait attiré vers cet endroit. Je me demandais simplement pourquoi elle cachait son poignet avec sa main. Je sentais une vague odeur de sang essuyé et bloqué par une odeur de peau. Même si je bloquais et calmer mes sens, elle était trop près pour que j'ignore ce parfum délicieux. Mais même si je ne savais pas,quel sang coulait dans ses veines, j'avais envie, par curiosité, de savoir pourquoi elle suçait son sang. Elle ne pouvait pas être une vampire, vu son apparence. A moins que cela était très trompeur, mais j'étais persuadé que c'était une humaine.

Je me levais lentement et assez calmement, pour saisir de ma main, ma chaise pour venir la déposer rapidement au devant de la table, ou était installé la jeune fille. Je me rasseyais posément sur le siège, pour déposer lentement et calmement, ma rouleuse de tabac, les feuilles et les filtre. Je gardais tout d'abord le silence pendant que je roulais ma clope. Et je levais quelques fois les yeux vers la jeune fille.

J'étais apparu de manière si impolie, mais qu'importe à qui devais je rendre compte ? Ce n'était pas une gamine à qui je n'ai pas encore adressé la parole, et que je n'ai pas encore offensé, qui allait m'en vouloir pour m'être assis juste là.

Je fouillai le petit sachet de tabac de mes doigts, pour en prendre une petite quantité. Je remplissais simplement dans la boite métallique, muni d'un système de roulement plutôt ingénieux, pour mettre la feuille et le filtre, ferma alors cette boîte assez rapidement, et attraper de ce fameux mécanisme, la clope envoyée a quelque centimètre de haut , agilement de mes doigts. Allumant ce plaisir qui s'enfumait calmement, en aspirant les premiers airs, je commençais distinctement à parler à la jeune fille. Une voix sympathique douce et virile, presque susurrée, aucunement pourtant trop affectif, et légèrement froide.


- Hey, salut jeune fille, dis-moi, depuis quand une humaine suce le sang de son poignet ?


Alors que je donnais un petit coup d'ongle de mon pouce pour dégager la cendre bouchant la braise de ma clope, je croisais ma jambe gauche, posant le côté extérieur de la cheville sur le genou de ma jambe droite. Mon coude vint se poser sur la table lentement, soutenant comme appui, ma tempe posée contre la paume de ma main. Les yeux posé vers le lointain, scrutant le vide.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 14:15
Un grincement de chaise puis voilà que le jeune homme qui m'observait auparavant était désormais en face de moi. Je hausse un sourcil, pourtant amusée. Il ne dit pas un mot et moi non-plus d’ailleurs. Il s'était invité à ma table comme un goujat... Quoi qu'il en soit, j'étais resté stoïque de sa présence, récupérant ma commande alors qu'il se concoctait lui-même le poison à poumon.

Attrapant ma tasse entre mes mains, je me mets à souffler sur le liquide chaud avant de l'apporter à mes lèvres. J'ai un léger mouvement de recul quand le liquide vient me brûler la langue puis finalement, je continue de boire, attrapant entre-temps une petite boite où j'extrais 2/3 pilules, les avalants aussi rapidement que mon chocolat chaud

– Hey, salut jeune fille, dis-moi, depuis quand une humaine suce le sang de son poignet ? Je redresse la tête, scrutant son visage en déposant ma tasse sur la table, l'odeur de sa cigarette polluant mon air

– Bonjour... Je me le demande moi-même... Mais, dites-moi, depuis quand les hommes sont ils tous devenus des goujats sans aucune retenue ? Je baisse les yeux en souriant d'amusement – C'est l'appel du sang qui vous à mis dans cette états très cher ?  ... un mets exquis qui vous régalerais sans doute les papilles...

Je le regarde avec provocation, je s'avais que mon sang était hideux pour eux... mais d'un côté, ça m'amusant de me jouer des vampires... Surtout de celui qui était en face de moi à cet instant – La soif... c'est douloureux, hein ? ... Mère se plein souvent... Prononçais-je en glissant mes mains sous la table, plantant alors violaient mes ongles-là ou la blessure venait à peine de se refaire une croûte.

Une goutte de sang sur le bout du doigt, je me mets à sourire avant de me le mettre en bouche – Hm... ce serais trop épicé pour vous... Prononçais-je en rapportant la paume de ma main sur la blessure, stoppant l'écoulement de sang.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Mar 8 Aoû - 15:17
Je me demandais à entendre ces paroles, ou cette fille avait été éduqué. Je me dis que d'un côté, c'était plus amusant qu'une fille que me sorte des petites timidité stupide et inutile. Un répondant aussi insolent envers un Vampire. J'aurai pu être un humain, et faire la même chose, m'aurait - elle répondus de la même manière ?

Etait - elle doté de ce sang répugnant que les vampire craignaient ? Cela serait dommage, elle avait un certain charme pour une petite enfant ressemblant au chaperon rouge. Lui sucer le sang aurait sûrement était délicieux. Ce qui m'interrogeait maintenant c'était .. pourquoi jouait - elle les arrogantes ? Je n'étais pas non plus le premier des goujat du monde ? si ?

C'était la meilleure celle-la, elle pouvait se faire embarquer devant tout le monde sans que personne ne puisse agir, mais elle faisait la maline. Quel audace, j'admire. Heureusement pour elle que j'ai été bien éduqué dans le fond.


- Ha-ha, petite arrogante, je n'oserai pas répondre à tes rétorque de gamine.

"Mère se plainds souvent ?"

Si j'avais bien compris sa mère était une vampire, c'était pour ça qu'elle se permettait cette prétentieuse attitude décevante. Elle aurait pu montrer d'un peu moins de provocation cependant, elle n'avait pas l'air d'avoir peur. Ce qui n'était pas cohérent, ou peut être quelque chose plutôt étrange, c'est qu'elle vivait avec une femme vampire ? Si c'était une Blood A, ça me paraitrait plus logique, mais la sur le coup, cela m'interpelle un peu plus.



- Qu'est-ce qu'une vampire ferait avec une petite peste comme toi, avec un sang épicé répugnant ?


J'aimais à lui lancer des piques maintenant, je trouvais cette joute verbale plutôt passionnante. J'avais même remarqué par les micro expression de son visage que la fumée l'insupporte. C'est donc en tournant vers elle, gardant ma clope à la bouche, que je viens, déposé mes deux coudes sur la table, en la fixant de mon air de voyou.

Je la vis prendre de manière grossière une goutte de son sang et avouait de manière osé son groupe sanguin avec sa subtilité moqueuse. Ah moins que ce ne soit une menteuse qui essayait de sauver sa peau. Qu'importe, je ne comptais rien faire, si ce n'était juste, continuer cette conversation plutôt drôle.


-J'aurai presque envie de croire que tu ments peut être ... mais je vais passer sur cette subtilité en la gobant sans broncher


C'était malin, mais très risqué pour elle de faire la petite fille intelligente et rusée, mais elle n'était sûrement pas plus rusé que moi.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 15:45
Mes épines l’atteignaient sans aucune difficulté, arrogante... moi ? que mon masque pouvait-il être subtile parfois... Il m'arrivait parfois à me demander si les médecins n'avaient pas eu raison par le passé, étais-je schizophrène... ou encore une misérable TDI (Trouble dissociatif de l'identité), qui sait... – Qu'est-ce qu'un vampire ferait avec une petite peste comme toi, avec un sang épicé répugnant ? demande-t-il, me faisant un instant rire, un pincement me prenant malheureusement le cœur. Elle avait été la seule des nombreuses femmes à être passé à l'orphelinat à bien vouloir me prendre sous son aile malgré mes soucis de santé... eh oui, elle m'avait acceptée bien facilement, pourquoi ?

Bien que certains la prenaient pour une ingrate, d'avoir adopté une fille pour en faire son repas, mais, ceux-ci se trompaient. Elle avait été au courant bien assez tôt de mon groupe sanguin... elle était ma très chère mère, surprotectrice... qui me donnait peu à peu l'éducation que je n'avais jamais eux...  – Qu'est ce qu'une vampire ferais avec une pauvre humaine comme moi ? ... rien, mis à part remplir sont rôle de parent Prononçais-je en souriant.

Je prend une nouvelle fois ma tasse de chocolat chaud, puis bois le fond qu'il restait, le regardant prendre ses aises. Il ne semblait pas me croire et c'était plutôt amusant... Je détourne les yeux en réfléchissant, ouvrant la paume de ma main, tachetée de sang devant lui – Et... que diriez-vous d'un échange plutôt équitable... ? Votre sang contre le mien, hum ? Je referme ma main devant ses yeux, déposant sur la table quelques pièces de monnaie pour payer la boisson que je venais de boire – Je vous aurais mis en garde du goût par contre... ajoutais-je en me reculant de la table, observant au loin l'animalerie... et voilà que cette même question se bousculait dans ma tête, qu'est ce que j'allais bien pouvoir prendre... un hamster, non.... un cochon d'inde... encore moins, le couinement agacerais sans doute assez rapidement ma mère... alors pourquoi pas, un rat ? Oui, ça me semblait être une assez bonne idée.

Sans crier garde, je regarde alors l'inconnu, lui tendant ma main saine – Je suis Syun-hi, 16 ans et vous mon cher vampire ? demandais-je en souriant, ne montrant plus aucun signe agressivité ou bien même de provocation.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Mar 8 Aoû - 17:01
Elle croyait que ça allait être si facile de la transformer en servant. Qu'elle pouvait être drôle, on croirait maintenant qu'elle faisait de la comédie, ou qu'elle me faisait une blague. Etre un vampire n'est pas une joie, mais apparemment elle n'avait pas l'air de comprendre. Une pauvre fillette avec des parents mort, ou alors qu'ils l'ont abandonnée. Pauvre gamine, je commençais avoir une certaine peine pour elle, d'en arriver à vouloir se transformer en servant. Peut être qu'elle voulait de nouveau marcher, mais bon, je ne lui laisserai pas ce genre de bénéfice ainsi.

Elle disait qu'un Vampire faisait son rôle de parent. Je trouvais ça drôle, et je me demanderai quelle vampire avec la soif de sang, pour s'emmerder avec une petite fille aussi provocatrice. Mais peut-être est-ce en même temps, ce qui me poussait à rester ici. Elle parlait comme une jeune femme accomplie, qui savait à quoi elle jouait ou dans quel jeux dangereux, elle entrait. Audacieux .. audacieux .. encore une fois, je reconnais, j'avais peut-être tort de la sous estimée, par son apparence, mais elle avait peut-être les idées plus tordu que je ne le pensais.

Il n'était quand même question de donner mon sang à une petite fille qui n'avait pas l'air de situer la douleur et le désir que pouvait avoir un vampire qui était affamé. Mais bon, comment dire, il fallait bien que je la fasse continuer à rêver.


- Tu es bien naïf si tu crois que le goût de ton sang pourri m'intéresse, tire ça de ta tête, tu ne sembles pas imaginer ce que peut éprouver un Vampire affamé.

Je venais à tirer de nouveau un bout de ma clope arrivé déjà presque à sa fin. Je semblais alors regarder son air détaché qui était dirigé vers l'animalerie, pouvais - je au moins lui acheter un de ces animaux, pour assouvir ses fins perverses ? Non même moi je n'étais pas aussi dérangé. Mais bon, si c'était une technique pour qu'elle oublie son idée irréfléchi, c'était bon à prendre.

Et puis, je me disais, c'est une gamine merde .. je ne vais jamais la recroiser, qu'importe. Mais peut-être que ce que j'avais dans la poitrine était un cœur qui avait le don de me faire chier. Je regardais encore et de nouveau dans le vide répondant donc avec cette même complicité crétine qu'elle faisait preuve.


- 157 ans, Tsugen, ma chère petite gamine, tu veux pas que je t'achète un animal de compagnie ?





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 17:36
Quoi qu'il en soit, le jeune homme face à moi semblait avoir compris que mon sang était bel et bien un mets peu succulent. Mais, rien n'empêchais que j'eusse envie de goûter au sien... Beaucoup des vampires pensaient que par cet acte, je désirais devenir un vampire par la suite, ce qui n'était pas faux... Mais, à cet instant, je voulais simplement goûter une nouvelle saveur. J'avais goûté de nombreux sang humains... Et peu de sang vampire, celui auquel j'étais le plus habitué était bien évidemment celui de ma mère, qui se laissais mordre sans broncher, un petit geste d'intention qu'on avait toutes les deux... Il ne fallait pas chercher à comprendre de toute manière.

- 157 ans, Tsugen, ma chère petite gamine, tu ne veux pas que je t'achète un animal de compagnie ?Je me mets à le regarder en souriant légèrement, avant de faire "non" de la tête.

- C'est très gentil à vous Tsugen, mais je gagne de l'argent par moi-même par contre... Si vous acceptez de me pousser, ce serait gentil de votre part dis-je en lui souriant à pleine dent. Finalement, je me recule de la place, m'approchant d'une bouche d'eau potable, ouvrant le robinet pour me rincer les mains ainsi que le poignet. Je reste ensuite là a attendre que l'homme se mettent à me pousser jusqu'à l'animalerie.

Une fois auprès de moi, je prononce assez discrètement - Vous savez, si j'ai envie de goûter à votre sang ce n'est qu'une question d'embellir mon palet avec de nouvelle saveur... je n'ai pas besoin de devenir un vampire, du moins pas pour l'instant... Prononçais-je, ne disant rien d'autre, après tout... je ne parlais jamais de moi ou même de mon passé - Excusez mon insolence, je voulais simplement vous tester... savoir à qui j'avais affaire et dans un sens, non, vous n'êtes pas un goujat, ou peut-être un peu Je rigole sincèrement, pliant ma veste sur mes genoux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Mar 8 Aoû - 19:03
Et bien non, on dirait que cela ne lui avait passé par la tête d'essayer de savoir qu'un Vampire ne vit pas des jours tout le temps rose. On dirait qu'elle ne savait malheureusement pas que si elle buvait trop de sang, elle risquait de devenir un vampire un de ces jours. Mais bon, je restais silencieux, tout simplement, décidant de ne plus répondre aucunement à ses demandes de sang exclusivement.

Il fallait que la pousse jusqu'à l'autre côté de la rue. Mes camarades de Shanghai se seraient foutus de moi, s'il voyait quel petit canard j'étais devenu. Mais bon, on dirait bien que cette petite fille me perforai et touchait au point sensible avec sa petite voix. Dans quelle merde je m'étais mis. Je suis parfois stupide d'avoir ce genre de stupide réflexe d'aide. Mais c'est qu'une enfant, je ne pouvais pas non plus mépriser sa personne, comparé à tous ces gens destiner à une vie courte et ennuyante. Elle était encore si innocente ... ou peut-être ce qu'elle faisait paraître.

Je comprends pourquoi elle était seule. Peut-être qu'elle n'avait pas école ou alors, qu'elle n'avait pas de camarades. Elle avait l'esprit tordu, on aurait limite cru qu'elle était presque folle. Mais bon, pour un vampire, qu'est-ce qu'il a de plus ennuyant qu'un humain normal ? Ce n'était que le repas après tout. Mais pour une fois c'était enfin une chance d'avoir une première relation de grand frère même si-.. je me dis que j'ai plus l'impression d'un con qui s'est fait manipulé par une fillette.

Mais l'important n'était que je ne lui donne pas mon sang.


- Tu me demandes de te pousser ? À un vampire ? Et bah, t'as pas froid aux yeux toi …

Je me levai simplement en prenant rapidement mes affaires que je plaçais dans mes poches. Je me plaçai derrière la jeune fille et son fauteuil pour l'amener jusqu'à l'animalerie … Puis elle recommença à parler de son fameux goût pour le sang et ce qu'elle pourrait en découvrir. Je ne lui répondais pas très clairement et simplement grogner quelque mot.

- Drôle de plaisir … et de passion pour une gamine de 12 ans

Une fois arrivés, je poussais la porte de ma main, sans problème. Pour la faire entrer. J'hésitai à l'accompagner, mais je me sentais maintenant protecteur de sa personne pour aujourd'hui. Et puis, au moins les gens d'ici, ne me verrai pas comme une nouvelle figure délinquante.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Mar 8 Aoû - 20:38
- Tu me demandes de te pousser ? À un vampire ? Et bah, t'as pas froid aux yeux toi … J'apporte mes mains à ma bouche, émettant un rire moqueurs avant d'essuyer une larme au coin de mon œil, qu'il pouvait être drôle... pourquoi aurais-je peur de lui ? un simple vampire... la mort elle même ne me faisait pas peur, à vrai dire, je n'avais pas vraiment de faiblesse ou presque... la peur de l’abandon était sans doute mon point faible, maintenant que j'avais une famille - Pourquoi aurais-je peur de vous ? parce que vous êtes un vampire? l'humain lui même est capable de faire peur à son espèce... vous buvez du sang... mais vous n'avez pas le droit de tuer... l'humain tue, viole... et encore... humain ou vampire, nous sommes tous les mêmes Prononçais-je en le regardant de mes yeux mélancolique. Je me force à sourire puis finalement, je soupire...

C'est quelques minutes plus tard, que Tsugen vient à répondre à mes précédentes paroles, à propos du sang - Drôle de plaisir … et de passion pour une gamine de 12 ans Encore une fois, son insolence m'interpelle mais, je ne montre aucune agressivité - Pour un homme de 157 ans, je suis étonnée que vous ne soyez pas plus sage que ça... la sagesse apparaît pourtant avec les années... Dans le fond, vous êtes toujours ce jeune homme de... 20 ans, tout au plus, les 157 ans sont juste... un chiffre Je lui fais un clin d’œil et nous entrâmes finalement dans l'animalerie.

Lui faisant un geste de main pour dire que c'étais bon, je reprends assez rapidement les directives de mes gestes, parcourant les allées du magasin jusqu'aux animaux en eux-mêmes. Je pensais m'arrêter devant un rongeur, mais non... Voilà que les chiens me faisaient craquer... Intérieurement, j'avais des étoiles dans les yeux, j'étais excité, mais extérieurement, personne ne pouvait savoir à quoi je pensais exactement. Chez moi, tout se passait de l'intérieur... et était difficile de me comprendre, de me déchirer, on me repoussait souvent pour cela, je n'étais pas conforme à la bonne société.

Je me force finalement à sourire, repoussant mes cales pieds pour me redresser délicatement sur mes jambes, déposant mes mains contre la vitre ou étais les chiens. Mes médicaments et mes rendez-vous chez le médecin commençaient à faire effet... Mais, malgré ça, je restais toujours une petite chose fragile - Il est... Mignon Prononçais-je en montrant du doigt un petit Akita-inu qui mordillait à cet instant sa queue.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Jeu 10 Aoû - 11:24


Encore avec son hausse d'arrogance pointilleuse et désobligeante. J'avais vécu surement cent ans avant elle, et elle me prenait encore pour un stupide con dans la rue, qui ne sait pas quoi faire dans la vie. En effet je suis un stupide con dans la rue, mais je sais quoi faire de ma vie. Mais bon si je devais prêter attention à chaque réponse légèrement prétentieuse ou avec une pique de moquerie, je ne m'en sortirai jamais. Je laissais donc le silence pour cette fois encore, et regardais autour de moi dans cette animalerie.


Je dévisageai tout ce qu'il y avait, avec une indifférence remarquable, j'avais vu plus féroce que ça comme bête mais à quoi je pouvais m'attendre ... mec, tu es dans une animalerie, pas dans les jungles de Shanghai ou encore dans les forêts orientale asiatique. Cependant, une certaine réflexion philosophique me venue en regardant les tortues qui semblait martyriser une pauvre feuille de salade.

- Ne trouve tu pas qu'il faudrait prendre considération des animaux ? À quoi pense-t-il, comment nous considèrent – il, et pouvons-nous être sûr qu'ils n'ont pas de conscience ? Quand je regarde cette tortue, je me dis qu'il ne sait pas qu'il sait, et que je sais que je ne sais pas ? On a réussi à avoir un deuxième soleil avec les progrès scientifiques, mais l'origine de la vie, et la communication inter espèce est encore une chose bien compliquée pour nous.

Alors que je me tournais vers elle, je fléchissais des jambes pour regarder les petits chiots quand je m'étais approché d'elle, avec une proximité assez réduite. Je déposais ma main calmement sur le dossier du fauteuil roulant. Elle devait bien s'en foutre après tout, puisqu'elle n'avait, à mon avis pas les idées toutes claires dans sa tête. L'instant mignon de l'animal m'importait peu, c'était plutôt cette fille que je regardais avec attention, qui m'intriguait le plus.

- Et toi penses-tu que même si cette différence existe, en chaque ethnie, il est possible que nous comprenions les choses de la même manière ? Ne crois-tu pas que notre ressentis diffère sans pour autant être plus important ou pardonnable que l’autre ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 15
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 25/07/2017
Ven 11 Aoû - 9:40
Le chiot attirait vraiment mon attention… et c’était bien la première fois que je m’intéressais à un animal. Je me souviens encore d’une époque où j’avais trouvé plusieurs oiseaux mort au sol, leurs corps gonflés par l’éruption de larves affamée… Quelque chose de répugnant qui pourtant m’avais donné le sourire. Quoi qu’il en soit, je m’étais rapidement assise sur mon fauteuil en regardant le vampire ayant accepté de m’accompagner.

- Ne trouves-tu pas qu'il faudrait prendre considération des animaux ? À quoi pense-t-il, comment nous considérons – il, et pouvons-nous être sûr qu'ils n'ont pas de conscience ? Quand je regarde cette tortue, je me dis qu'il ne sait pas qu'il sait, et que je sais que je ne sais pas ? On a réussi à avoir un deuxième soleil avec les progrès scientifiques, mais l'origine de la vie, et la communication inter espèce est encore une chose bien compliquée pour nous. Je hausse un sourcil, pourquoi partait-il aussi loin ? Je me fichais un peu de la race humaine en elle-même alors pourquoi m’intéresser à la cause animale… Ce n’est pas elle qui m’avait offert le soi-disant bonheur que je disposais actuellement. Je hausse les épaules, en prenant moi-même les rênes de mon fauteuil avant de déambuler dans les différents rayons, m’arrêtant même devant les aquariums.

Finalement, j’étais retourné auprès de chiot, il restait celui que j’avais préféré jusqu’à maintenant - et toi penses-tu que même si cette différence existe, en chaque ethnie, il est possible que nous comprenions les choses de la même manière ? ne crois-tu pas que notre ressenti diffère sans pour autant être plus important ou pardonnable que l’autre ? je détourne le regard vers lui puis prononce clairement 

– L’homme est égoïste et ne pense qu’à lui, si l’animal devenait trop intelligent cela poserait problème… l’homme aime avoir le contrôle, ce n’est pourtant pas difficile à voire même pour une enfant comme moi. L’animal est bien comme il est actuellement… vous savez pourquoi ? Car il ne détruit pas le monde sur lequel il vie… il ne tue pas sans aucune raison, l'homme naît perfectible, l'animal naît parfait, qu'il en soit ainsi. Je lui montre alors la sortie du magasin en souriant - Nous pouvons y allez, j'ai regarder ce que je voulais, prononçais-je doucement


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Age vampire : 157 ans
Messages : 60
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Tsugen Terselü
Prince des Voleurs , toujours à l'heure ~
Ven 11 Aoû - 18:02
Après tout peut être qu'elle n'était pas si ouverte que ça, elle m'avait ignoré pour les premières questions, et j'ai trouvé cela plutôt désolant de sa part, mais bon que voulez-vous c'est encore une gamine qui n'a pas plus d'expérience que moi. À quoi je m'attendais réellement.

Mais il semblait en fin de compte qu'elle allait me répondre sur la deuxième série de questions. Cependant, là encore, sa réponse me déçut très vivement, mais je me rappelais de nouveau que ce n'était qu'encore une enfant, qui plus est tordu, qui était dans un monde bien à elle. Je l'aurai limite prise pour une folle qui a une perception peu cohérente au monde où elle vit, mais qu'importe, je ne pouvais lui en vouloir. Ce n'était même pas une histoire de "chacun son point de vue après tout ce que j'avais pu voir de cette fillette.

Alors qu'elle m'indiquait la sortie quand elle avait fini de sortir sa réponse totalement étrange et peu rationnelle. Je compris vite que ce n'était pas important, mais je pris la patience de lui répondre ma vision des choses avec un petit sourire narquois, comme si je savais la réponse.



- Tu dis que l'homme est égoïste, car ta triste vie t'a mené à cette condition pathétique, car tu ne vois que le mal que l'on t'a fait, tu n'arrives pas à parler objectivement encore ma petite gamine, et aussi ... si tu ne savais pas, les bêtes même sans intelligence détruirait leurs mondes au bout d'un moment, si nous n'étions, vampire et humain,pas des races intelligentes, une autre créature dont on pourrait donner le nom, serait le destructeur et le tuer sans raison de son propre monde. Rien n'est parfait, ce qui crée la perfection de ce monde. Mais là encore c'est paradoxal.


Je la poussai jusqu'à dehors, en ouvrant la porte de ma main droite, et par la suite, je demandais logiquement ce qu'elle voulait faire à présent.

- Que veux-tu faire ? Tu veux que je te raccompagne chez toi ? Tu veux te balader.

C'était la première fois que je pouvais paraitre aussi gentil et serviable. Et puis bon on ne peut pas tout le temps, aider une personne qui a perdu sa mobilité, ou qui est née sans.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante-
Sauter vers: