Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Noah A. Miller! Pour votre information, j'occupe le poste de Modératrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-VOTEUR ◄ KAMY HYAKU ► Woaw tu votes plus vite que ton ombre D= Va falloir ralentir la candence, les gens ne peuvent plus suivre o/ Enfin... non héhé vote vote, vote pour ta vie yeah \o/
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Gabriel Stevens ! Pour votre information, j'occupe le poste de Fondatrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Megumi Khan ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Lewis White ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-POSTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Tu froles la première place pour les votes mais tu arrives bien première ici alors toutes mes félicitations très chère o/ Des bi'ous ♥
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Aloïs H. Kreutz ! Pour votre information, j'occupe le poste de Modérateur et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
News # 4 - Afin de faire un ménage de rentrée dans les membres inactifs ou désireux de nous quitter, un recensement à lieu jusqu'au 20 septembre 2017 ! N'oubliez pas d'aller vous faire recenser afin de récupérer votre couleur ♥
News # 3 - Le Mihamag #2 vient d'être publié, vous pouvez aller le lire en suivant ce lien, et le commenter sur ce lien ! J'espère qu'il vous plaira et que vous nous aiderez à l'améliorer !
News # 2 - Je vous informe que nous avons, depuis le 15 août déjà, 3 nouveaux membres dans la staff et qui occupent pour Aloïs et Noah le rôle de modérateur et pour Lewis le rôle d'administrateur ! Merci de les respecter ♥
News # 1 - Le forum a ouvert ses portes le 01/07/2017. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥










 

 :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ça part souvent de pas grand chose...[PV Aaron Niles]
avatar
Age : 28 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 29
Quartier : Ueno
Date d'inscription : 07/07/2017
Sam 22 Juil - 23:36
Ça part souvent de pas grand chose...
ft. Aaron

La douceur de l'air me caresse le visage. Je ferme les yeux pour profiter encore plus du vent frais. Ce matin, je me suis levée assez tard, avec une faim de loup. Évidemment, quand j'ai voulu assouvir celle-ci, je me suis rappelée que mon réfrigérateur était vide et que je n'avais strictement plus rien à manger. Je m'étais dis la veille qu'il fallait que j'aille faire les courses aujourd'hui. Or, à ce moment je n'avais qu'une seule envie, manger. Quoi de mieux qu'un bon restaurant en terrasse ? En plus, étant en pleine semaine et à cette heure-ci, j'ai pensé qu'il ne devrait y avoir pas grand monde.
Me voici donc en terrasse d'un petit restaurant, assise à ma table, seule évidemment. Je me suis délectée d'un bon petit pavé de saumon avec des frites bien grillées.
J'entends le serveur qui s'approche de moi. Pas trop près bon dieu.... !

Désirez-vous un dessert Mademoiselle ?

J'acquiesce à sa question, et il me tend la carte des desserts. Je parcours la liste des plats sucrés en diagonale. Trouvé !

Une tarte aux fraises s'il vous plaît.

Il me sourit, me reprend la carte, puis repart vers le bâtiment. Je remets mes lunettes de soleil sur mon nez puis penche la tête vers l'arrière, bronzant au soleil. Finalement, je sors de ma sacoche une feuille de dessin et un crayon de papier. Je commence à dessiner une forme de visage, les yeux, la forme principale des cheveux.
Quelques minutes passent ainsi, puis une voix d'homme me tire de ma rêverie. Je relève la tête, et sursaute en le voyant assis à ma table.

Bonjour. J'aime beaucoup vos cheveux. Oh, et votre dessin est très beau.

Encore mes cheveux ? Mais qu'ont-ils tous avec ça ? Oui ils sont roses, et alors...
Je lui souris faiblement, ce qui doit ressembler selon lui à une grimace.

Je me suis installé là-bas, il montre une table de son doigt, et je vous ai remarqué depuis pas mal de temps déjà. Je vous trouve vraiment très jolie.

Oh non... Oh non... Que me veut-il... Il veut me bouffer j'en suis sûre. C'est un stratagème pour boire mon sang. Et bien il ne l'aura pas ! Je fronce les sourcils, le regardant dans les yeux à travers mes verres teintés.

Je peux toucher vos cheveux ? Ils ont l'air si doux...

Je perçois une lueur perverse dans ses yeux, je n'aime pas ça du tout. Je me recule, tandis qu'il tend sa main vers moi.

Est-ce que vous pourriez partir, s'il vous plaît ? Dis-je en essayant d'avoir un ton assez ferme.

Son sourire disparaît, mais sa main se rapproche toujours vers moi.

Allez quoi ! Qu'est-ce qu'il y a ? T'es coincée ? Mais viens là bordel !

Il commence à s'énerver, et fini par réussir à poser sa main grasse et pleine de microbes sur mes cheveux, malgré mon recul. Je sursaute, et frissonne. Je le repousse assez brutalement, par un réflexe, et lui lance un regard haineux. La surprise se lit sur son visage, et il commence à rire. Son haleine vient jusqu'à mes narines, j'ai envie de vomir.

Ahahah ! Alors comme ça j'te dégoûte ? Tu vas le regretter sale petite merdeuse !

Sur ces mots dénués de toute intelligence, il s'empare de mon dessin, et le déchire en deux. Ne m'attendant pas à cela, je regarde les bouts de papiers s'envoler et se déposer un peu plus loin. Il m’énerve... Il est allé trop loin. Je vais lui en mettre une, il va s'en rappeler.
Je me lève, les mains sur la table, le regard noir. Je le regarde, lui et son sourire moqueur. Si personne ne m'arrête, mon poing va finir dans son visage, et je compte bien y mettre tout mon dégoût.


Codage par Libella sur Graphiorum


J'vous snobe en #D19411 (un peu la couleur du Fanta, t'vois)

Merci Gab <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 322
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 20/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Aaron Niles
Justice for all
Dim 23 Juil - 1:59
Début d'après-midi. Aaron roulait en ville, tranquillement. Seul le bruit du moteur se faisait entendre. Le jeune homme était fatigué. Depuis plusieurs semaines, il  avait beaucoup de mal à trouver le sommeil. On le mettait sur des affaires de plus en plus difficiles. De plus, le fait d'opérer quasiment seul la nuit ne facilitait pas les choses. Son portable sonna, déchirant le silence présent dans la voiture. Le jeune homme décrocha machinalement, bien qu'il savait qui se trouvait de l'autre côté du combiné.  

"- Ouais Aaron, désolé de te déranger mais il faut vraiment qu'on s'occupe de-
- Mon rapport a été rédigé hier.
- Je sais bien, mais on avance pas là, il faut vraiment mettre les bouchées doubles
- T'as des contacts ?
- Pas encore, mais tu dois-
- Je te l'ai déjà dit, trouve-moi quelqu'un, et ça avancera. A ce soir.
- Attends!"

Le jeune homme raccrocha et balança le portable sur la banquette arrière. Cet appel l'énerva au plus haut point. A chaque fois, c'était pareil. Son boss lui soufflait dans les bronches pour qu'il puisse régler cette affaire d'armes illégales qui sévissait. Mais comment réussir à boucler une tâche aussi délicate tout seul dans une si grande ville ? Aaron se demandait pourquoi son chef ne lui avait pas déjà trouvé un partenaire avec qui travailler. En plus de ça, les indices étaient minces, et le seul suspect possible était un homme au visage banal dont on ne connaissait ni le nom, ni le prénom. Super.

Le jeune homme continua de conduire en tentant de penser à autre chose. Son service ne commençait pas avant 22h. Il avait donc tout le loisir de faire ce qu'il voulait en attendant. Sauf que dans le cas présent, le jeune homme n'avait guère envie de faire quoi que ce soit, si ce n'était s'aérer l'esprit. Après quelques minutes de route, il déboucha devant une petite rue piétonne. Il décida de se garer et descendit de la voiture.
Il marcha un peu dans la rue. Quelques personnes affluaient par-ci par-là. Le temps était idéal. Une petite brise, un peu de soleil, parfait. L'heure du déjeuner approchait. Aaron décida de trouver un endroit où se restaurer.
C'est alors qu'au détour d'une petite ruelle, il distingua un homme qui semblait bien énervé. Il hurlait après une jeune femme qui ne semblait pas avoir demandé quoi que ce soit. Après seulement quelques secondes, l'homme déchira une feuille qui appartenait à la personne et se mit à hurler.

"Ahahah ! Alors comme ça j'te dégoûte ? Tu vas le regretter sale petite merdeuse !"

Les gens regardaient la scène. Pas un seul d'entre eux ne leva le petit doigt. La jeune femme s'était levé, et faisait face à son agresseur. Aaron se frotta machinalement les yeux. "Trace ta route, ça ne te concerne pas".

Bah voyons. Chassez le naturel et il revient au galop. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Le jeune homme se dirigea vers les individus, bien décidé à régler le problème. Arrivé à la hauteur de l'homme, il tapota son épaule. L’agresseur se retourna. C'était un peu le genre de brute épaisse qu'on croisait un peu partout. Violent, mais pas dangereux. Il commençait à regarder Aaron avec mépris.
Le jeune homme ouvrit une partie de son manteau, laissant transparaître son insigne. L'homme ne broncha pas et se permit même de prendre l'avertissement d'Aaron à la légère.

"C'est pas tes oignons, poulet."

Ce qui n'était pas faux en un sens. De plus, le jeune homme n'avait aucun droit d'effectuer quoi que ce soit, étant donné qu'il n'était pas dans ses horaires de travail. Heureusement, ce n'est pas ce genre de détail qui allait arrêter notre jeune ami.

"Trouble de l'ordre publique, agression, t'as plus qu'à choisir et je te coffre."

L'homme commença à s'approcher de plus en plus d'Aaron. Visiblement, l’énergumène semblait plus têtu que prévu. Le jeune homme fini par lui montrer une partie de l'étui de son arme.

"Fait bien attention à ce que tu vas faire mon grand..."

La brute s'arrêta net. La scène qui dura quelques secondes semblait s'éterniser. Tout pouvait déraper d'une seconde à l'autre. Finalement, l'homme recula petit à petit, rangea ses affaires, et s'éloigna. Aaron le suivit du regard jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'un point à l'horizon. Il soupira de soulagement
Sans un mot, le jeune homme se tourna vers la "victime", l'air presque gêné.

"Désolé, je n'aurai pas du m'en mêler. Pas de mal ?"

De toute évidence, ce qui était fait était fait. Aaron n'aimait pas se faire remarquer. Mais sa haine de l'injustice avait frappé, une fois de plus. Il espérait que la jeune femme ne prendrait pas mal son intervention. En plus de ça, la donzelle ne semblait pas du genre à aligner des perles. Il espérait de tout cœur ne pas se prendre une chaise dans la tronche pour s'être mêler de se qui ne le regardait pas.




La crédibilité :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 29
Quartier : Ueno
Date d'inscription : 07/07/2017
Dim 6 Aoû - 23:29
Ca part souvent de pas grand chose...
ft. Aaron

Au moment où j'allais frapper l'abruti qui m'a dérangé, un jeune homme intervient. Il montre son insigne de policier. Parfait, je vais enfin être tranquille. Une petite discussion commence entre les deux, et finalement, sous la menace l'autre part.
J'en profite pour me rasseoir, soulagée. Je regarde le fauteur de troubles également, ma tête posée nonchalamment sur ma paume. Mes sourcils ne parviennent pas à se défroncer. Il m'a énervée, il a déchiré mon dessin et je n'arrive pas à me calmer. Je pianote sur la table avec l'un de mes doigts.

Le serveur apparaît, m'apportant ma tarte aux fraises. Je la prends sans le regarder, ni lui dire merci. C'en est assez de ces journées de merde. Quand je ne me fais pas agresser, on me rentre dedans « sans faire exprès ».

Le policier se tourne vers moi, et s'excuse. Pardon ? Pourquoi s'excuser ? Il m'a aidé, c'est très bien ainsi.
Toujours en regardant l'endroit où l'autre homme a disparu, je marmonne.

Heureusement que vous étiez là, je pense que mon poing serait parti tout seul sinon. Merci.

Je regarde autour de moi, il y a encore quelque chose par terre qui m'appartient. Je le cherche des yeux pendant quelques secondes, puis tombe dessus.
Je me lève pour le rattraper avant qu'il ne s'envole. Il s'agit de mon dessin, déchiré en deux. Irréparable.
Les personnes me disent souvent « ce n'est pas grave, t'as qu'à le refaire », mais ce n'est pas si simple que cela. J'aime beaucoup dessiner. Mais quand on voit un travail détruit pour si peu, ça fait mal au cœur.
Je me rassois à ma table, en posant brutalement les bouts de mon dessin. J'en profite pour lâcher un juron.

Fais chier, j'aurais dû le frapper. Je vais pas réussir à me calmer maintenant. Je murmure à moi-même en soupirant.

Remarquant que le policier est toujours présent, et que je ne peux pas lui demander de partir comme cela, je me tourne vers lui.

Un bout de tarte ? Je lui montre du menton mon dessert.

Je n'ai plus vraiment faim, alors autant ne pas faire de gâchis.
J'en coupe un morceau et le porte à ma bouche. Délicieux. Je mâche délicatement, et un faible sourire apparaît sur mes lèvres.

Enfin une bonne chose...


Codage par Libella sur Graphiorum


J'vous snobe en #D19411 (un peu la couleur du Fanta, t'vois)

Merci Gab <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24 ans
Influençable : Niveau 5
Messages : 322
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 20/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Aaron Niles
Justice for all
Lun 7 Aoû - 21:31
Contre toute attente, l'acte d'Aaron fut remercié par la jeune femme. Notre jeune ami était ravit d'avoir aidé quelqu'un dans le besoin. Même si dans les faits il n'avait aucune raison de fourrer son nez dans des affaires qui n'étaient pas les siennes, c'était toujours rassurant de savoir qu'on ne fait pas tout ça pour rien. Un simple sourire, ou encore un "merci", était entièrement suffisant aux yeux du jeune homme. Cela le complaisait dans son idéal de justice. Bon, il ne fallait pas non plus se jeter des fleurs, il s'agissait juste d'une brute épaisse, pas de quoi en faire un fromage. Malgré tout, le policier adressa un regard amical à l'intention de la jeune femme. Heureusement qu'il n'y avait pas eu de dérapage. Elle allait bien, c'est tout ce qui lui importait. En revanche, on ne pouvait pas dire la même chose de son dessin.

Aaron la regarda rattraper les deux morceaux de feuille et les contempler d'un air hautement énervé. En même temps, c'était compréhensible. Chaque création est unique. Briser une œuvre comme ça est digne d'un abruti sans aucune sensibilité artistique. Bien que n'étant pas versé dans le monde de l'art, Aaron savait apprécier les travaux de divers artistes. De ce fait, il ne pouvait s'empêcher d'être compatissant à l'égard de la jeune dessinatrice. Il la regarda. Cette dernière commençait à ruminer de plus en plus, à tel point que le jeune homme se senti presque de trop.

Fort heureusement, la jeune fille lui proposa gentiment une part de tarte. Cependant, même si le jeune homme commençait à avoir faim, l'idée de devoir se servir allègrement dans un plat appartenant à une autre personne le rendait quelques peu gêné. Surtout dans le cas d'une jeune femme.

"Non merci, je ne suis pas très pâtisserie."

Ne sachant que faire pour masquer sa gêne, il se risqua à jeter un œil en direction du dessin, tout du moins ce qu'il en restait. Il arriva à distinguer facilement un visage. Les traits étaient simples, précis et épousaient parfaitement les formes désirées. En somme, du bon travail. Aaron resta admiratif devant une si bonne maitrise. A cet instant, le jeune homme regretta presque de ne pas s'être intéressé plus tôt à l'art en général. Mais que voulez-vous, lorsqu'on est occupé par le boulot, difficile de trouver du temps de libre.

"Dit donc ! Vous avez un sacré coup de crayon !"

Il espérait pouvoir égayer quelque peu la journée de la jeune femme en dépit de ce fâcheux incident. Et puis... le compliment était sincère. Sans savoir pourquoi, notre jeune ami s'était mit en tête de remettre la dessinatrice de bonne humeur. Il désigna calmement la chaise qui se trouvait en face d'elle.

"Je peux ?"

Eh oui, une fois de plus victime de son tempérament, Aaron décida de briser la glace et d'en savoir plus sur cette inconnue. Notre policier qui n'était à présent plus qu'un jeune homme, estima qu'un brin de causette serait bénéfique pour la dessinatrice comme pour lui. En espérant que la jeune femme daigne bien lui accorder de son temps.




La crédibilité :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante-
Sauter vers: