Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Noah A. Miller! Pour votre information, j'occupe le poste de Modératrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-VOTEUR ◄ KAMY HYAKU ► Woaw tu votes plus vite que ton ombre D= Va falloir ralentir la candence, les gens ne peuvent plus suivre o/ Enfin... non héhé vote vote, vote pour ta vie yeah \o/
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Gabriel Stevens ! Pour votre information, j'occupe le poste de Fondatrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Megumi Khan ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Lewis White ! Pour votre information, j'occupe le poste d'Administratrice et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
TOP-POSTEUR ◄ NAOKI WEIDMANN ► Tu froles la première place pour les votes mais tu arrives bien première ici alors toutes mes félicitations très chère o/ Des bi'ous ♥
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le nom de Aloïs H. Kreutz ! Pour votre information, j'occupe le poste de Modérateur et je suis donc une des personnes à contacter en cas de besoin.
News # 4 - Afin de faire un ménage de rentrée dans les membres inactifs ou désireux de nous quitter, un recensement à lieu jusqu'au 20 septembre 2017 ! N'oubliez pas d'aller vous faire recenser afin de récupérer votre couleur ♥
News # 3 - Le Mihamag #2 vient d'être publié, vous pouvez aller le lire en suivant ce lien, et le commenter sur ce lien ! J'espère qu'il vous plaira et que vous nous aiderez à l'améliorer !
News # 2 - Je vous informe que nous avons, depuis le 15 août déjà, 3 nouveaux membres dans la staff et qui occupent pour Aloïs et Noah le rôle de modérateur et pour Lewis le rôle d'administrateur ! Merci de les respecter ♥
News # 1 - Le forum a ouvert ses portes le 01/07/2017. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥










 

 :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Besoin d'aide... [PV Weidmann Naoki]
avatar
Age : 28 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 29
Quartier : Ueno
Date d'inscription : 07/07/2017
Ven 21 Juil - 22:17
Besoin d'aide...
ft. Naoki
Chaud... Il fait beaucoup trop chaud aujourd'hui. Je suis étendue sur mon matelas, sur le ventre, les bras tombant de chaque côtés telle une grosse larve. J'ouvre la bouche pour tenter de sortir un cri d'agonie, mais celle-ci est si sèche que mes lèvres ont du mal à se décoller. Il faut que je me désaltère au plus vite. Après dix minutes de débat intérieur, je me lève enfin. Trop vite... J'ai la tête qui tourne. Je me rattrape, un bras sur le mur, et passe ma main sur mon front, dégageant mes mèches roses collées à cause de la sueur. La grande classe. Une fois remise de mes émotions, je sors de ma chambre et marche extrêmement lentement vers mon réfrigérateur. Je l'ouvre, en sors une petite bouteille d'eau, et la boit entièrement. Je sens la fraîcheur descendre tout le long de mon œsophage, et apprécie le bien être que cela me procure. Ce bien être qui se termine tellement rapidement... J'ai toujours soif, mais je n'ai plus rien de frais ici. C'est bien le problème. Je trouverais sûrement mon bonheur en ville, dans un bar.
Cette résolution ainsi faite, je me prépare pour sortir. Je prends mes lunettes de soleil et enfile mes baskets en toile noires. Je sors de mon appartement et rencontre une bouffée d'air chaud. L'horreur... Quelle canicule. Heureusement, quelques fois un petit vent frais rafraîchis l'air.
Les bars vont sans aucun doute être remplis. Je sens que cette journée va être parfaite pour moi...

Je sors de l'immeuble et commence à marcher sans grand entrain vers le centre ville. Je croise pas mal de monde, qui vont et viennent dans tous les sens. J'arrive devant les multiples bars des deux côtés de la rue. Des groupes d'une dizaines de personnes sont assis ou debout devant les bars ou sur leur terrasses. Il y a beaucoup de monde, tout ce que j'aime. Je marche, en regardant à droite, à gauche l'air perdu. Je ne sais pas où aller. Mais maintenant que je suis là et que j'ai fais tout ce chemin, j'ai bien le droit à un bon grand verre frais pour me rafraîchir. Alors je choisis finalement un bar aléatoirement, même s'il semble y avoir un peu moins de clients que les autres.

Je m'avance vers l'entrée, pour aller prendre commande. Malheureusement, une personne est placée juste devant l'entrée, une bière à la main. Il a l'air assez bien fait déjà... Il ne titube pas encore mais je peux percevoir que ses yeux sont perdus dans les méandre de l'alcoolisme. Je pourrais aisément passer en le poussant un peu, si j'avais été une personne normale. Ce n'est pas le cas, et rien que d'imaginer coller mon corps à cet être imbibé me révulse et me donne des frissons. Je me racle alors la gorge, et m'adresse à lui le plus cordialement possible.

Monsieur... Excusez-moi, p-pourriez-vous vous décaler un peu s'il vous plaît... ?

Je le vois m'adresser un regard, en haussant un sourcil. Il me reluque de haut en bas, puis de bas en haut. Je fronce les sourcils. Qu'attend-il ? Qu'est-ce qu'il me veut ? J'attends encore quelques minutes, pour voir s'il fait quelque chose. Mais à part un sourire vilain et un regard sur l'espace entre lui et l'entrée, rien ne vint. Décidément, il faut toujours que je tombe sur des imbéciles... Je souffle et mets mes mains dans mes poches. Je commence à me retourner pour revenir sur mes pas. Je ne peux pas, c'est tout. Déjà qu'être au milieu de tous ces gens me donne la nausée...

Attends ! C'est quoi ton problème ? Je pus si fort que tu ne veux pas m'approcher ? Reviens !

Une main se pose sur mon épaule, et mon cœur rate un battement. En un pur réflexe, j'écarte brutalement sa main et recule violemment jusqu'à rentrer en contact avec un corps mou. Oh p***** je vais mourir. La personne dans laquelle je suis rentrée me repousse et ses reproches viennent à mes oreilles comme un cri suraiguë. Je mets mes deux mains sur mes oreilles, et commence à trembler comme une feuille. Je sens les gens s'agglomérer autour de moi, et je perds mon souffle peu à peu. Ils se rapprochent de plus en plus, en me touchant le dos, les épaules. Mais que veulent-ils ?
Je commence à pleurer, j'ai peur. Pourquoi tout le monde me veut du mal ? Je voulais seulement une boisson fraîche...
J'ai l'impression que la bulle d'air qui m'entoure va éclater. Je n'arrive plus à bouger, à respirer, je n'arrive plus à faire quoique ce soit. J'attends seulement que ce cauchemar prenne fin et que ma douleur finisse par cesser. Je n'aurais pas dû sortir de chez moi, je le savais.


Codage par Libella sur Graphiorum


J'vous snobe en #D19411 (un peu la couleur du Fanta, t'vois)

Merci Gab <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 24 ans
Influençable : Niveau 4
Messages : 692
Quartier : Yanaka
Date d'inscription : 06/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Weidmann Naoki
Toy soldier of Justice
Mer 26 Juil - 0:49


Fantine


Naoki

« Besoin d'aide ... »
Agent Weidmann, à votre service !
C'était une journée banale pour Naoki, peut-être même un peu trop. Pour le coup, il était assez content d'avoir des horaires assez changeante, avant d'êtres reçu dans la police, il ne pensait pas que c'était le genre de travail qui pourrait rentrer dans une routine alors qu'en réalité ... C'était le cas. Ou peut-être que c'était lui qui avait une nature trop volatile pour faire toujours les mêmes choses, d'où son poste de monsieur "Passe-partout". Il faut dire que d'être bon dans tout ce qu'il faisait aider pas mal.
Mais aujourd'hui, il était affecter à la surveillance du quartier Ueno, de quoi le sortir de son bureau mal aéré ! Et c'était une bonne excuse pour qu'il puisse bouger avec son deux-roues qu'il aimait tant, ce n'est pas qu'il n'aimait pas le travail en équipe, mais il apprécier les missions en solo juste pour pouvoir se déplacer en moto. Il serait encore plus heureux si de l'action l'attendait dans la journée, il était en manque de cette montée d'adrénaline dont il était dingue et qui était une des choses qui lui faisait aimé son travail, sauf que là, c'est la clim' qui lui manquer un peu. Il faisait chaud, beaucoup trop chaud, même pour un type qui était habituer a porter l'uniforme, et son casque n'aider pas.

Qu'est-ce que je ne ferais pas pour une boisson fraîche, ou même juste une limonade.

Bien sûr, qui dit chaleur ; dit prise de tête. On pourrait croire que les gens n'avaient pas la force de râler, mais non, le temps les rendaient plus irritables et le brun ne fut pas surpris qu'on l'appelle sur la route pour une scène de ménage qui devenait violente et se trouvait non loin de sa position. Il s'y rendit sur-le-champ et une fois sur place, mis bien un quart d'heure pour calmer les tourtereaux qui se disputaient pour des bêtises qui plus est, ce qui fit discrètement lever les yeux au ciel du jeune homme. Ce qu'il ne savait pas en reprenant la route, c'est que malheureusement pour lui, c'était loin d'êtres finis.

Quand il passe dans le coin des bars, il ralentit inconsciemment, sûrement par habitude, avant qu'un petit groupe n'attire son attention et ne le fasse froncer des sourcils quelques instant. En terrasses de bar, l'air émécher, quatre, non, cinq hommes entourent une jeune femme aux cheveux rose, de par son expérience et son instinct, il se doute qu'elle n'apprécie pas la situation alors même si on ne lui a rien demandé, il compter bien faire son boulot et s'en mêler. Il s'empresse de se garer à quelques mètres de la scène enlève son casque et laisse le tout sur place, il ne craint pas les voleurs, ce n'est pas dans leurs habitudes de sévir en pleins jours, et encore moins devant autant de témoins, ils ne sont pas si stupides et de toute façon, il n'a pas le temps.
En se rapprochant du groupe, il entend des insultes et se rend rapidement compte que la jeune femme est en proie a une panique totale et sûrement pas loin de faire un malaise alors que ces abruties finies ne la laissent pas tranquille. Le jeune agent, agacer par ce comportement, profite de sa voix forte pour les arrêter dans leurs élans d'insulte, non sans les pousser un peu à la fois pour mettre de la distance entres eux et la jeune femme, mais aussi pour s'imposer.

« - Je peu savoir ce qu'il se passe ici ?! »

« - De quoi tu te ... ! Mêle ... »

Ce genre de type irrespectueux et je m'en foutiste ont tellement tendance a agacer le brun qu'il a du mal à se retenir de leur coller son poing dans la figure, mais il garda son calme par professionnalisme. Heureusement, à Ueno les gens ont plus tendance à respecter les forces de l'ordre et l'homme en colère blêmit en reconnaissant son uniforme, il n'avait visiblement pas assez bu pour se dire que s'en prendre a un agent était une bonne idée.
Assez satisfait de son effet, mais également inquiet pour l'état de la jeune femme, il leur fit signe de retourner boire en vitesse s'ils ne voulaient pas d'ennuis.

« - Circulez, il n'y a rien à voir ! »

Il y eut quelques secondes où les hommes hésitèrent en silence avant de finalement partir, non sans lâcher quelques insultes supplémentaires pour la forme, mais il s'en fichait, le plus important, c'était que la rose se sente mieux. Une fois qu'ils avaient bien pris leur distance, il se tourna vers la jeune femme, l'air inquiet et la voix beaucoup moins froide, l'observant à la recherche d'un quelconque signe d'agression physique.

« - Vous allez bien ? Vous voulez que j'appelle un médecin ? »

La question était peut-être un peu stupide, elle n'avait pas l'air d'avoir pris de coup, mais semblait bouleversée alors il lui laissa tout le temps dont elle avait besoin pour répondre même s'il n'allait repartir qu'une fois qu'il se serait assuré qu'il n'y avait plus de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 28 ans
Influençable : Niveau 3
Messages : 29
Quartier : Ueno
Date d'inscription : 07/07/2017
Sam 12 Aoû - 11:17
Besoin d'aide...
ft. Naoki
Peu à peu, je sens les personnes autour de moi se reculer. Mon malaise est toujours autant prononcé, mais je le sens s’atténuer petit à petit. Quelqu’un serait-il venu m’aider ? Ces temps-ci, je me fais agresser partout où je vais. Je ne sais pas s’il s’agit de mon physique atypique, ou bien seulement de la malchance qui me poursuit. En tout cas, mon appel à l’aide silencieux a eu l’air de fonctionner. Et je ne remercierai jamais assez mon sauveur. Cette crise est très violente, j’aurai aisément pu m’évanouir.
Je voudrai ouvrir les yeux, mais je n’ose pas. La peur de voir les têtes surprises, les airs de pitié des personnes ayant vu la scène me rebute. Je laisse donc mes yeux fermés.
J’entends peu après une voix masculine. Elle est assez douce et tente de me rassurer.
L’homme me demande si je vais bien. Non, évidemment que je ne vais pas bien. Ma vie entière est un problème. Je me demande d’ailleurs pourquoi j’y suis encore présente.
Un médecin ? Hors de question. Je lui aboierais dessus dès qu’il s’approchera de moi. En parlant de cela, c’est vrai que je n’ai pas une très bonne réputation chez les médecins. Comme toutes les personnes haptophobique, je suis très compliquée à observer et à soigner. Mais apparemment, je suis encore pire que les autres. Il faut dire qu’il est rare que les patients hurlent à la mort et crachent sur leur médecin. J’agis vraiment comme un animal enragé parfois. Mais au moins on me laisse tranquille. Enfin… La plupart du temps.

Je me rassois plus confortablement au sol et décide enfin d’ouvrir les yeux. Je ne regarde pas autour de moi, et laisse mon regard fixé sur mes jambes. Je passe mes mains sur mon visage. Mes joues sont mouillées, mon front l’est également. Un mélange assez peu attirant de larmes et de sueur. Je renifle, et prend une grande inspiration afin de me calmer. Je n’ai pas vraiment envie de parler, mais je dois remercier et rassurer à mon tour l’homme qui m’a aidée.

Je… Je vous remercie. Un médecin ne sera pas utile. Ne vous inquiétez pas pour moi, ça… ça ira… Dis-je sans le regarder. Il me fallait seulement un peu d’air.

Ma voix est rauque, je racle alors ma gorge. Quelques larmes coulent encore de mes yeux. Je les essuie sans y faire plus attention. Je tente un regard vers le jeune homme. Au vu de son uniforme, je comprends qu’il est policier. Un sourire en coin apparaît sur mes lèvres. Ce n’était pas la première fois qu’un homme de l’ordre me venait en aide. Peut-être fallait-il que je me promène constamment avec un policier à mes côtés. Je passerai sans doute pour une ancienne détenue, mais au moins les gens auraient peur de moi et ne m’approcheraient pas.

Merci encore. Je me surprends à cette intervention, sortie d’elle-même.


Codage par Libella sur Graphiorum


J'vous snobe en #D19411 (un peu la couleur du Fanta, t'vois)

Merci Gab <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: Mihara & ses environs :: Le quartier « Ueno » :: L’avenue commerçante-
Sauter vers: