JUIN 2019 ► Réouverture officielle du forum. Nous sommes des gentils < sauf les vampires > et on ne mord pas < sauf les vampires, encore > alors rejoignez nous vite ♥
JUILLET 2017 ► Ouverture officielle du forum.
Design et codage par Gabriel Stevens. Certains codages proviennent du forum CRUSH. Le contexte et les textes ont été écrit par Gabriel Stevens avec l'aide de Megumi Khan. Toute reproduction, même partielle est interdite.


 
 :: L'administration & co. :: Quand on se présente :: Faire sa carte d'identité :: Les anciens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fearghas MacAlister [VAMPIRE]
Fearghas MacAlister
Age : XX ans
Age vampire : XXX ans
Influençabilité : Niveau X
Messages : 1
Lun 10 Juil - 22:08
Fearghas MacAlister
VAMPIRE
«Qui mange à la gamelle du diable, a besoin d'une longue cuillère.»
Mon Caractère -
Fearghas est une personne ouverte d’esprit, et très sociable. Enfin, non, en réalité il n’aime pas tellement les personnes, que ça soit humain ou vampire. Mais dès que l’on connait un peu, ce punk est un vrai nounours qui a le cœur sur la main, toujours là pour aider ses rares amis.
Très attaché aux traditions de son pays, l’Ecosse, il se doit de faire découvrir aux autres sa culture en échange d’apprendre d’avantage sur le Japon, ou le pays d’origine de la personne, c’est donnant-donnant avec lui.
Point de vue politique… Il ne faut jamais. Au grand JAMAIS lui en parler devant lui, il risque de s’énervé et de faire ressurgir son côté anarchiste et marmonné dans son dialecte presque incompréhensible si l’interlocuteur n’est pas écossais. Hyperactif, le vampire ne peut pas rester plus d’une heure assit au risque de s’énervé, car oui vous l’auriez deviné, il est facile de le mettre en rogne et de vous donner un « Glasglow kiss ».
Sinon Fearghas est un peu… un « coureur de jupon », autrement dit il est toujours à essayer de draguer, tout en restant un vrai gentleman charmant et serviable, autant chez la gente féminine ou masculine. Alors petit conseil ou ceux et celles qui sont en couple, faites attention le lion à la crinière de feu et au regard perçant arrive ! Sauf que derrière, il peut y avoir un manipulateur, tirant de ses victimes énormement de sadisme
Age humain : 24 ans, proche de 25
Age vampire : 214 ans
Nationalité : Ecossaise
Sexualité : Bisexuel, du moins, il le pense
Métier : Barman dans une discothèque
Taille : dans les un mètre soixante-dix voire quatre-vingt
Poids : 70/80 kg, cela fait très longtemps qu’il ne sait pas peser
Yeux : Un très beau vert émeraude qui fait tomber les femmes tout comme les hommes
Cheveux : Que faut un authentique écossais sans sa belle crinière de la couleur du feu ? (Couleur d’origine)
Autre : Il a un tatouage dans le dos, de la taille d’une main avec le drapeau de son pays, un autre sur l’épaule gauche qui représente une croix celtique et le dernier, le blason de sa famille sur le pectoraux droit, sans compter tous ses cicatrices. Niveau piercing ; quatre sur l’oreille gauche, trois à droite, une sur la langue et un au nombril, tous en argent
Autre : Ses habitudes sont quelques fois… Etrange. Il fume énormément, presque un paquet par jours, et son péché mignon après une journée de dur labeur ; sentir directement à la bouteille, le whiskey de sa grand-mère qu’elle a elle-même distillée, avec la recette qui se perpétue de génération en génération.
Autre : Sur son style vestimentaire, on peut dire qu’il est en concordance avec les traditions de son pays, et aussi sa mentalité. Je m’explique : Fearghas est un peu sur les bords anarchiste, il s’habille donc souvent de manière provoquante, tee-shirt fait main à moitié déchiré à message moqueur, ou à l’effigie d’un groupe de rock. Par-dessus, un manteau en cuir avec des clous et des pins à gogo le protège à peine de la pluie et du froid, et n’en parlant pas de ce qu’il porte en bas ; un kilt aux tartans de sa famille ; bleu aux traits noirs, ou alors un vieux kilt rouge suffit, avec la petite sacoche et les chaussettes montantes qui vont bien.
Validé par Gabriel
Hetalia ◄ Scotland – Alister Kirkland ► Ruki Strife


Mon Histoire -

L’histoire que je vais vous raconter, à pour personnage principal, un garçon. C'est en 1803, que ce petit garçon vu le jour. Il était tellement mignon que tout le monde dans sa famille le gâte, car il est aussi le premier descendant des MacAlister depuis cinquantaine d’années. Sauf que la particularité de cette famille écossaise tout à fait banale, qui suit les dernières modes de l’époque, qui travaille d’arrachepied, qui mange ensemble, et qu’elle ne peut pas sortir quand le soleil est là, haut dans le ciel au risque d’avoir de grave séquelle.
Malheureusement, quelques mois après la naissance de ce petit garçon le Royaume-Uni déclare à la France une guerre, et très vite les plus pauvres du pays se retrouvent à la rue  dont la famille MacAlister. Contrainte de trouver vite un refuge pour éviter de s’exposer à ce maudit soleil, la mère et toutes les autres femmes partirent avec le bébé dans la forêt afin de trouver une grotte provisoirement, et les hommes peu après. Durant plusieurs années ils vécurent ici, à l’abri du soleil mais aussi des humains à cause d’une grande chasse aux vampires.

A la moitié du 19ème siècle, le petit garçon devint un grand, et peut se nourrir par lui-même, sauf que malheureusement, les humains qui voulaient se débarrasser des vampires n’avaient pas dit leur dernier mot ; Un soir, alors que le jeune homme rentrait dans leur toute nouvelle maison au fond du village, il vu sa mère étaler par terre et couvert de sang, ligoter par des grosses chaînes en acier ou en métal, et un gros pieux en bois planter dans le coeur. Elle a du se faire surprendre par tout un groupe en pleine nuit. Criant de terreur, le jeune homme ne peut rester dans la pièce, ni dans le bâtiment. Plus tard dans la journée, un prêtre accompagner de tous les habitants, brûlèrent la bâtisse avec d’autre personne accuser d’être eux-mêmes des  vampires ou des sorcières.
Des décennies passèrent, le jeune roux avec son père et tout le reste de la famille deviennent nomades. Ils sillonnent le pays, jusqu’à être à Edimbourg, capital et grande métropole, où ils passèrent le reste du siècle ici.
Puis un nouvelle ère arriva, celui des rénovations, de la révolution industrielle qui frappa tous les Royaume-Unis.
Malheureusement, un autre drame frappait de nouveau la famille ; suite à un entrepôt, le père mourra en pleine nuit alors qu’il chassait, dans un incendie qui dévasta presque la moitié de la ville. Le jeune homme, qui n’avait toujours pas fait le deuil de sa mère, était le coup de trop. Il voulait absolument partir du pays, partir loin pour rencontrer d’autre personne, d’autre culture, et en priorité: de s’évader le plus possible.
C’est alors que durant plusieurs années, jusqu’à premier guerre mondiale, il parcourut toute l’Europe et la moitié de l’Asie ; de la Sibérie, en passant par la Mongolie, la Transylvanie, l’Italie jusqu’au fin fond de la campagne française. Mais avec les batailles, les demandes de se rassembler, le jeune homme s’exila aux Etats Unis jusqu’à la bonne moitié du siècle.
La croissance et l’inquiétude du nucléaire devenait de plus en plus grande, jusqu’à la grande catastrophe qui fit décimer le soleil.
L’écossais, s’en souvient encore de cette époque ; tous les vampires sortirent pour boire le sang des humains sans relâche, à pas d'heure. Même lui, ça lui arrivait de boire plusieurs litres par heure, par jour, juste pour savourer ce moment de liberté, de boire à tout instant. Jusqu’à qu’un nouveau soleil apparu, haut dans le ciel. La crainte était là : Est-ce qu’on peut partir ? Est-ce qu’il est aussi mortel que l’autre ? La réponse était non. Mais une nouvelle menace était pour l’homme une raison pour partir, pour se faire passer pour un humain, et partir loin des Etats-Unis, surtout qu’ils sont le numéro un pour tuer les personnes de son espèce.

Puis l’envie de découvrir, de fuir était de plus en plus vitale, surtout à cause des mauvais souvenirs qui le poursuivaient. Il savait qu’il avait encore et encore plus de pays à explorer. L’homme chercha des annonces, des publicités dans des destinations encore nouvelles pour lui. Jusqu’à qu’on lui propose un pays qui venait à peine d’ouvrir ses portes au monde ; le Japon. L’écossais accepta, un peu perplexe, et fit ses bagages en direction de l’archipel.
Et là, ce fut le coup de foudre, l’homme prolongea indéfiniment son séjour, même si il ne connaissait pas la langue, il devait rester ici, à Tokyo provisoirement. Puis sortir un peu, jusqu'à s'installer dans une ville plus tranquille qu'est Mihara.
En tout cas, il voulait vraiment rester ici. C’est alors qu’il commanda des livres sur la langue, sur la façon d’être en société. Tout pour se fondre dans la masse. Puis les années passèrent, jusqu’à être maintenant.
Et avec toute l’apprentissage de la langue, de la culture, etc, il avait presque quasiment oublier son passé dur et tous les drames qu’il avait surmonter. Mais il n’oublia pas, jamais ses origines, sa langue natale, ni ses traditions. Fearghas, le prénom de cet homme, était fier de le porter, encore plus son drapeau et ses cheveux roux. Mais il ne voulait pas retourner au pays, il aimait trop le Japon et tous ses amis qu’ils soient humains ou vampires.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mihara :: L'administration & co. :: Quand on se présente :: Faire sa carte d'identité :: Les anciens-
Sauter vers: